Suggestion

Des associations françaises ont engagé des poursuites à l’encontre de Google pour que le moteur de recherche cesse d’associer le mot «juif» aux requêtes des internautes portant sur des personnalités. C’est la fonction Google suggest, [...]

Lire la suite

Contexte

Des associations françaises ont engagé des poursuites à l’encontre de Google pour que le moteur de recherche cesse d’associer le mot «juif» aux requêtes des internautes portant sur des personnalités. C’est la fonction Google suggest, disponible depuis 2008 en France, qui est visée. Ce paramètre de saisie semi-automatique propose régulièrement d’ajouter le mot «juif» au nom d’une personnalité entré dans la barre de recherche de google. Par exemple, si l'on tape le nom du candidat socialiste à la présidentielle apparaît dans les suggestions en troisième place: «François Hollande juif».  

Plusieurs associations, dont l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), SOS Racisme ou encore le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), ont assigné Google en référé afin que la justice lui impose de remédier à ces suggestions jugées tendancieuses. «Se trouve ainsi diffusé et amplifié, de la manière la plus visuellement immédiate, le sentiment de l'omniprésence des juifs aux commandes de la France», ont expliqué ces associations. Selon les associations, Google enfreindrait la loi qui interdit la constitution de fichier ethnique. Pour Mr. Patrick Klugman, l’avocat de SOS Racisme, «Google Suggest» a abouti à «la création de ce qui est probablement le plus grand fichier juif de l'histoire».

Dans une réaction à l’AFP, la société Google a souligné que les suggestions proposées par son moteur de recherche n’étaient que le résultats des requêtes des internautes et récuse toute influence de sa part. L’audience est fixée mercredi 2 mai à 10h au tribunal de Paris.

Et vous, pensez-vous que Google amplifie l'antisémitisme en associant le mot juif à une personnalité? 

Entrer dans le débat

Principaux arguments Non

Photo de Profil supprimé non
Profil supprimé collectif 38 Nord-Isère stop gaz de schiste, raz-le-front , ATTAC, relocalisons, UPR,
les mots ont un sens
Photo de Luke Sky non
Luke Sky Aventurier, GlobeTrotter, Provocateur, Kitesurfer, Skater, Skydiver et Emmerdeur
google n'est pas equitable sur sa saisie semi automatique, il censure le sex, pas la religion.

Principaux arguments Oui

Photo de Stéphane Lilti oui
Stéphane Lilti Avocat au barreau de Paris, avocat de l'UEJF
C'est bien google qui associe le mot juif à des personnalités et contribue au contexte antisémite
Photo de Stéphane Lilti oui
Stéphane Lilti Avocat au barreau de Paris, avocat de l'UEJF
Google suggest expose à un risque gratuit d’antisémitisme