Les trains privés entrent en gare

C'est un jour doublement historique pour le rail français. Le 11 décembre, la SNCF engage des travaux sans précédent pour moderniser son réseau. 85% des horaires de train seront modifiés afin de rénover un réseau vieillissant, installer de [...]

Lire la suite

Contexte

C'est un jour doublement historique pour le rail français. Le 11 décembre, la SNCF engage des travaux sans précédent pour moderniser son réseau. 85% des horaires de train seront modifiés afin de rénover un réseau vieillissant, installer de nouveaux  le cadencement automatique et construire de nouvelles lignes.

Mais c'est aussi la première fois qu'un train privé de voyageurs circulera en France. La ligne Thello (https://www.thello.com/) permettra de rallier Venise depuis Paris, via Dijon. Pour investir le marché français, l'Italien Trenitalia et le Français Veolia Transdev ont bénéficié de l'ouverture à la concurrence du marché ferroviaire pour le transport des passagers.

D'après un récent sondage de l'Institut CSA, 70% des Français interrogés se disent favorables à l'ouverture à la concurrence du marché ferroviaire. Il est vrai que le sondage a été commandé à par l'Association française du rail, (Afra), une association qui regroupe justement les nouveaux entrants sur le marché français.

Entrer dans le débat

Principaux arguments Non

Photo de Profil supprimé non
Profil supprimé Blogueuse
La privatisation du rail en Angleterre a été un échec
Photo de Jean-claude Delarue non
Jean-claude Delarue Président de la Fédération des usagers des transports et des services publics
L'ouverture à la concurrence, c'est un réseau à deux vitesses

Principaux arguments Oui

Photo de Jean Lenoir oui
Jean Lenoir Vice-président de la Fédération nationale des usagers des transports (FNAUT)
Comme en Allemagne, la concurrence va réduire les coûts d'exploitation et améliorer les services
Photo de Cristian Zox oui
Cristian Zox
La SNCF est trop chère, la concurrence fera baisser les prix