Promulgué Photo: Witt / Sipa

Christiane Taubira : «Le projet de loi va étendre aux personnes de même sexe les dispositions actuelles du mariage»

Le projet de loi sur le mariage homosexuel fera son entrée au Parlement le 29 janvier prochain. Avant même son analyse par l'Assemblée Nationale et le Sénat, le «mariage pour tous» monopolise l'agenda politique autant qu'il divise.

Le coup [...]

Lire la suite

Photo de Gilles Bon-Maury pour
Gilles Bon-Maury
Président d'HES

Il faut reconnaître à tous les couples le bénéfice des mêmes droits

En proposant l’ouverture du mariage civil à tous les couples, les socialistes proposent d’abolir une discrimination. Ils proposent de mettre fin à une inégalité et de protéger tous les couples, indifféremment, dans le hasard et la diversité de leur composition et des épreuves qu’ils traversent.

Le mariage est l’institution républicaine qui protège le couple dans la société et chaque époux à l’intérieur du couple. Comment accepter aujourd’hui que la République refuse cette protection à des citoyens sélectionnés en fonction de leur orientation sexuelle ? Comment accepter une loi qui ferme la salle des mariages de nos mairies aux couples de même sexe ? Nous accordons autant d’importance à l’amour entre deux femmes, entre deux hommes, qu’à l’amour entre une femme et un homme. Il est temps de reconnaître à tous les couples le bénéfice des mêmes droits.

100 128

Vous aussi, participez au débat :
Pour ou contre le mariage gay ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Guillaume Ballin contre

    24 janvier 2012, 10:42

    Guillaume Ballin Développeur informatique.
    Doit on donc autoriser les mariages frère-sœur ou parent-enfant sachant que ces couples sont eux aussi discriminés par rapport aux autres couples ?
    5 2
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Augustin Debacker contre

    06 août 2012, 00:06

    Augustin Debacker Responsable Morbihan de l'URBVM
    Il suffit de réfléchir deux minutes pour se rendre compte que dès qu'une loi est posée, dès que l'on pose des limites, celà suppose une "discrimination", c'est à dire des interdits. Est ce aberrant ? Bien sûr que non : les sociétés ont pu évoluer en posant des valeurs communes et des interdits communs (inceste, meurtre, etc...).

    Une discrimination n'est donc pas fondamentalement mauvaise, loin de là. Elles posent des limites positives (du droit dont elles émanent) pour l'épanouissement de tous.

    Ainsi, vouloir revenir sur une discrimination pour sa nature même est une véritable ineptie. De même, vouloir ôter toutes les discriminations relatives au mariage est également aberrant : les mariages incestueux, la polygamie, la polyandrie seront elles les prochaines étapes ?
    5 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Carole Llewellyn contre

    06 août 2012, 17:25

    Carole Llewellyn Ecrivain, docteur en littérature américaine

    @Augustin Debacker 

    J'aime beaucoup cette notion de "limite positive" . On a tendance à chercher à tout prix à repousser les limites en place comme si tout se devait d'être révolutionné. Ce n'est pas le cas ! Certaines limites morales sont tout à fait acceptables et doivent le rester.
    5 2
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Christophe Jean pour

    12 novembre 2012, 20:13

    Christophe Jean

    @Carole Llewellyn 

    Elle est où la morale dans le fait d’empêcher des personnes qui s'aiment d'officialiser cette union ?
    2 2
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Réaction en attente de modération ou supprimée.

  • Photo de Non connecté
  • Photo de Didier Epsztajn pour

    20 janvier 2013, 21:36

    Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"

    @Profil supprimé Profil supprimé 

    Non seulement ces propos sont homophobes mais il mes semblait que la "sodomie" était pratiquée quelque soit le sexe
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Egareg JAOUEN contre

    26 octobre 2012, 20:37

    Egareg JAOUEN
    Le mariage civil en France n'est pas une question de sentiments. La loi n'a pas à statuer sur les sentiments privés ; elle ne peut se baser que sur des situations objectives. Les sentiments sont, par définition, subjectifs et ne peuvent en aucun cas servir de fondement à une loi, dirigée vers le bien commun et objectif.

    Lorsque les sentiments amoureux cessent, le mariage cesse-t-il ?

    Face à des situations différentes, la loi donne des droits différents. Ce n'est pas de la discrimination, c'est uniquement la nature de la loi.
    Un mineur n'a pas les mêmes droits qu'une personne majeure : c'est normal selon le droit et le bon sens.
    8 2
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Christophe Jean pour

    12 novembre 2012, 20:11

    Christophe Jean

    @Egareg JAOUEN  

    Et pourtant si, le mariage représente également un lien affectif qui unie deux personnes entre elles.

    Sinon, il faudrait m'expliquer la raison de ces deux articles (par exemple) :
    Article 212 Les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours, assistance.
    Article 215 Les époux s'obligent mutuellement à une communauté de vie.
    1 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Egareg JAOUEN contre

    15 novembre 2012, 13:53

    Egareg JAOUEN

    @Christophe Jean  

    Qu'il y ait un lien affectif dans le mariage, c'est préférable (et c'est un héritage chrétien, entre autres) ; mais le mariage civil n'en fait aucunement mention.

    Les articles que vous citez ne font aucunement référence au sentiment amoureux :
    - respect
    - fidélité
    - secours
    - assistance
    - communauté de vie

    Où voyez-vous les termes "amour", "sentiment", "affection" ?
    On peut avoir du respect sans sentiment amoureux ; on peut porter secours et assistance sans être amoureux ; on peut vivre ensemble sans partager de sentiment amoureux.

    Si l'on prend cet argument de "légaliser" un sentiment, de permettre le mariage des personnes homosexuelles sous l'unique raison qu'elles s'aiment ; alors, il faut re-considérer la question pour le mariage entre frère et sœur, entre frères, entre sœurs, mais également entre parent et enfant, entre grand-parent et petit-enfant.

    La loi (dirigée vers le bien commun pour tous) doit-elle se baser sur des sentiments subjectifs et forcément variables dans le temps.

    Actuellement, l'engagement pris lors du mariage est invariant dans le temps : les deux époux s'engagent individuellement et ensemble selon les obligations civiles et légales.
    3 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Victoire Homoparent pour

    16 novembre 2012, 15:00

    Victoire Homoparent
    Les opposants au mariage pour tous sont clairement homophobes. Ils se cachent derrière des principes mais au fond, ils ne supportent pas la différence.
    3 6
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Hadid Amazigh contre

    19 novembre 2012, 13:01

    Hadid Amazigh

    @Victoire Homoparent 

    Que pensez vous de l'inceste et de la polygamie ? pourquoi n'auront t'il pas le droit de se marier au nom de leur amour ?

    Et puis pourquoi se marier pour ensuite aller chercher des enfants de couples heteros ?
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé contre

    27 décembre 2012, 11:34

    Profil supprimé Etudiant en histoire à l'UCO d'Angers

    @Victoire Homoparent 

    Nous ne sommes pas homophobes parce que nous défendons les droit de l'enfant. Deux choses fondamentales sont à distinguer : la première est le combat contre l'homophobie qui est autant indispensable que le droit DE l'enfant, la seconde est la gestion des rapports entre les homosexuels et les hétérosexuels. Nous sommes d'accord pour combattre les discriminations contre les homosexuels mais nous sommes contre la manière dont ce combat est fait. On ne peut pas tout justifier au nom du combat contre l'homophobie. Moi, une Union civile ne me dérange pas mais il est dangereux de supprimer nos repères. L'argument de l'homophobie est une sorte de chantage pour éviter toute contradiction. Les homosexuels se sont mis dans une situation hétérogène même si c'est involontaire, ils ne peuvent donc pas avoir le droit au mariage. Je ne vais pas revendiquer les droits militaires alors que je suis civil. Cependant, ils ont le droit d'avoir un travail...
    1 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Didier Epsztajn pour

    20 janvier 2013, 21:34

    Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"

    @Profil supprimé Profil supprimé 

    en quoi les droits de l'enfant seraient-ils remis en cause dans le mariage pour toutes et tous ?

    les relations entre les enfants et les couples ont-ils quelque chose à voir avec la sexualité des adultes ?
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Hadid Amazigh contre

    19 novembre 2012, 12:57

    Hadid Amazigh
    c'ets la porte ouverte a la polygamie , a l'inceste et meme aux monoparentalsime ou un une personne aura le droit sans se marier a adopter des enfants et coire qu'il fonde une famille . la trinite homme>>femme>>enfant et la base d'une societe .

    Je pense aussi aux nombre de mariage a blanc qui seront contracte pour de faux couples de meme sexe ce qui est plus facil .
    1 2
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Guillaume Ballin contre

    04 décembre 2012, 18:57

    Guillaume Ballin Développeur informatique.

    @Hadid Amazigh 

    Vous avez juste quelques décennies de retard, l'adoption est autorisée au célibataires et ça n'a rien de nouveau !
    1 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé contre

    19 décembre 2012, 16:52

    Profil supprimé web search.
    d'accord sur la forme mais certainement pas dans le fond en l'état.
    1 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Mathilde Berard contre

    26 décembre 2012, 21:18

    Mathilde Berard
    on veut une géalité sur une base inégale. un couple héréo sexuel n'est pas comparable à un couple homo. Cretes, les deux s'aiment. mais à l'hétéro, son couple est ouvert à la vie, à donner la vie... et pas du tout pour le couple homo, qui de fait, est centré sur lui
    0 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Didier Epsztajn pour

    20 janvier 2013, 21:32

    Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"

    @Mathilde Berard 

    "l'hétéro, son couple est ouvert à la vie, à donner la vie... et pas du tout pour le couple homo" ??

    voila une phrase bien loin des réalités et par ailleurs bien homophobe
    0 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de isabelle duprat

    24 janvier 2013, 15:58

    isabelle duprat

    @Didier Epsztajn 

    Dans le cas d'un coule traditionnel, 1+1 = 3, ce qui n'est pas le cas d'un couple homo.Et ce phénomène "1+1=3" est suffisamment rare pour avoir été sacralisé.
    Ce qui n'empêche nullement de le désacraliser ,dès le moment où la science permet de fabrique autrement le "3", l'enfant.
    Mais la différence demeure.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé contre

    27 décembre 2012, 11:27

    Profil supprimé Etudiant en histoire à l'UCO d'Angers
    La question est anthropologique. Le mot mariage est mal employé pour des homosexuels. En effet, sa définition actuelle est l'alliance d'un homme et d'une femme dont les conditions sont définies par la loi. Si on emploi ce terme pour les couples de même sexe, alors on nie la différence de sexe et on change la définition du mariage. Les socialistes nous disent que chacun à leur droit d'être différent (ce qui est bien) mais ils veulent nier la différence de sexe entre l'homme et la femme qui est un des éléments fondamentaux de la construction de l'humanité. Celle ci ne se construit pas sur les clivages homosexuels / hétérosexuels.
    La particularité du mariage en France par rapport aux autres pays, est la fondation d'une famille par le principe de la filiation?. Ce n'est donc pas qu'une question d'amour. Ceci est représenté par l'article 203 du Code Civil : "les époux ont pour charge d'élever, de nourrir et d'éduquer leurs enfants." En donnant le droit à l'enfant, nous risquons de nier les droits de l'enfant. C'est la question qui est posée par les socialistes : est ce que notre société va donner le droit à l'enfant pour satisfaire des désirs d'adultes au détriment de ses droits, notamment celui d'avoir un père et une mère ? Non, le sujet est sérieux pour que nous ne puissions pas réunir les Etats généraux de la famille. L'enfant n'est pas un objet de droit mais il est un sujet de droit. L'amour n'est pas reconnu dans le Code Civil.
    1 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Jean-Claude Marty-Laveaux contre

    27 décembre 2012, 14:39

    Jean-Claude Marty-Laveaux
    Je récuse le terme de discrimination, la cour européenne des droits de l'homme a reconnu que le fait de ne pas ouvrir le mariage aux homosexuels n'était pas une discrimination. Débattre oui, mais honnêtement s'il vous plaît.
    Le droit ne reconnait pas le couple mais le citoyen. Le mariage n'est pas l'institutionnalisation du couple mais de la famille (dans le sens de la pérennisation de la nation par le renouvellement des générations)
    Juridiquement ce projet affecte le droit français au-delà de son objet (voir mes autres post). Il est dangereux pour notre droit et nos institutions.
    Est-ce à dire qu'il ne faut rien faire ? Non mais pas cela !
    http://www.newsring.fr/societe/55-pour-ou-contre-le-mariage-gay/25627-contre-ce-projet-mais-il-y-a-effectivement-un-probleme-a-traiter-projet-alternatif
    2 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Didier Epsztajn pour

    20 janvier 2013, 21:29

    Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"

    @Jean-Claude Marty-Laveaux 

    "la famille (dans le sens de la pérennisation de la nation par le renouvellement des générations)"
    nous sommes presque au "Travail Famille Patrie" de la Révolution Nationale de Philippe Pétain !!!

    "Le droit ne reconnait pas le couple" : et les Droits liés au mariage, dont vous refusez l'extension à toutes et tous ?
    1 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Afficher plus de réactions

Sur le même thème

Photo de Jean-Luc Romero pour
Jean-Luc Romero Conseiller régional PS
Pour l’égalité des droits dans une société républicaine
Photo de Gilles Bon-Maury non
Gilles Bon-Maury Président d'HES
Ouvrir l'adoption pour simplifier la vie des familles et pour l'égalité des droits
Photo de Adam Eve contre
Adam Eve Les premiers parents de l'Humanité : un homme et une femme !
Inscrivez dans la Constitution : "Le mariage est l'union d'un homme et d'une femme."
Photo de Lilois Portugal contre
Lilois Portugal
contre le mariage gay et contre l'adoption pour les couple du même sexe
Photo de Antoine Lagadec contre
Antoine Lagadec Journaliste
Mariage gay : les arguments pour
Photo de Adam Eve contre
Adam Eve Les premiers parents de l'Humanité : un homme et une femme !
Le "mariage pour tous" : rappelons que Lionel Jospin est contre !
Photo de Mylene thomas pour
Mylene thomas étudiante à IEJ Paris, IEJ 2D
L’égalité pour tous en France
Photo de Y contre
Y
Education, égalité, procréation, survie de l'espèce, amour, union.
Photo de Profil supprimé contre
Profil supprimé
Le problème n'est pas le mariage gay , c'est le mariage tout court !
Photo de Adam Eve contre
Adam Eve Les premiers parents de l'Humanité : un homme et une femme !
Des hommes et des mots : la loi et le mariage (deuxième partie) !
Photo de dalmatien contre
dalmatien
L'égalité devant le mariage existe déjà
Photo de Profil supprimé contre
Profil supprimé Etudiant en histoire à l'UCO d'Angers
Le mariage pour les couples de mêmes sexe va légaliser la théorie du genre
Photo de Romain Sacco pour
Romain Sacco
Mariage gay : que du bon sens !
Photo de Philippe Beaulieu pour
Philippe Beaulieu
Et pourquoi pas l'égalité pour TOUS les couples ?
Photo de Didier Epsztajn pour
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
Pour des droits égaux toujours plus élargis
Photo de Didier Epsztajn pour
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
L'hétéro-sexisme comme fondement et le refus de l'égalité comme drapeau
Photo de Didier Epsztajn oui
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
Refuser l'égalité des êtres humains c'est être sexiste, raciste et homophobe
Photo de Didier Epsztajn pour
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
Un pas vers l'égalité des êtres humains
Photo de Profil supprimé contre
Profil supprimé Etudiant en histoire à l'UCO d'Angers
Couples gays et couples stériles : une comparaison déplacée
Photo de Xavier Colas
Xavier Colas Journaliste Newsring
Mariage gay : 510 unions célébrées à Paris depuis la promulgation de la loi

Principaux arguments "Pour"

Photo de Didier Epsztajn pour
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
Douze ans de Mariage PourTous en Hollande : Un bilan effrayant Pour les homophobes
Photo de Didier Epsztajn pour
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
Des chiffres révèlent le visage de la famille hétérosexuelle.

Principaux arguments "Contre"

Photo de Aziz Houari Moktar contre
Aziz Houari Moktar
La famille c'est l'emploi
Photo de Familles Indignées contre
Familles Indignées
Mariage gay ? Autant demander à être gardien de but dans une équipe de rugby !

Derniers arguments

Photo de Baptiste Thomas pour
Baptiste Thomas
Un progrès Social et Égalitaire , mais aussi un progrès nécessaire.
Photo de Sky Prd
Sky Prd
Et pourquoi pas ?
Photo de Miguel Delon
Miguel Delon
Mariage gay : Ni pour ni contre, on doit l'assumer comme un droit essentiel !
Photo de Damien Chappuis contre
Damien Chappuis
je suis contre le mariage homosexuel (gay)
Photo de Marie Montagne contre
Marie Montagne
pourquoi se marie t-on?