Bras de fer avec la Turquie

La loi sur le génocide arménien relance la polémique sur les lois mémorielles

L'Assemblée nationale française a décidé, avec l'assentiment du gouvernement, d'examiner jeudi 22 décembre une proposition de loi condamnant la négation de tous les génocides dont le génocide arménien, au risque d'une grave crise avec [...]

Lire la suite

Photo de Profil supprimé oui
Profil supprimé
Défenseur des droits de l'homme

Une mémoire menacée par les relais de l'Etat turc en France !

Avant toute chose, je tiens à rappeler qu'il n'est pas question de remettre en question quoi que ce soit sur la réalité du génocide des Arméniens de 1915 (2/3 de la population chrétiennes massacrés, exterminés, dans la plupart du temps à l'arme blanche soit 1 500 000 victimes hommes, femmes et enfants. Ainsi que l’exode massif de ces populations aux quatre coins du monde à la recherche de mains tendues).

Aujourd'hui qu'est il ?

Je ne parlerai pas de la Turquie ''modéré'' qu'on nous vente sans cesse, mais qui pourtant ose nous donnez des leçons sur la libertés alors que des centaines d'intellectuels, d'avocats, écrivains, cinéastes etc.. sont emprisonnées chaque année en Turquie pour avoir soit évoqué la question du génocide arménien soit en rapport avec les minorités notamment les kurdes ou bien pour tout autre raison infondé d'ailleurs.

En clair, la Turquie procède à un négationnisme d’État depuis de nombreuses années. La Turquie finance, éduque ses enfants dans le négationnisme et l'entretient pour ne pas perdre la face et son ''honneur''. Elle le fait en Turquie, c'est très regrettable pour elle, et ça pourrait s’arrêter là !

Mais malheureusement, ce négationnisme est entretenu par la Turquie au niveau international ! La Turquie à un budget, la turquie finance ses thèses nauséabondes, elle met la préssion sur les Etats que se soit la France ou les États-Unis et bien entendu le rapport de force entre la Turquie 16em puissance économique mondial et les descendants des rescapés victimes du génocide ne feront pas le poids dans la durée, c'est évident !

En France, les français concernés sont en danger. En danger car de nombreuses organisations extrémistes turcs (le MHP) sont implantés un peu partout sur le territoire nationale et ça peut de gens le savent car personne ne s'y intéresse !
Des réunions politiques (à Paris, en Normandie, A Toulouse, A Lyon etc...) sont organisées pour mettre en avant le peuple turc comme un peuple suprême et pure, pour pointé du doigt le mondialisme et ceux qui pourraient être les ennemies de la Turquie (en gros, une mobilisation, un mouvement pour étendre le cercle des agents de l'Etat turc en France !). Donc, le genocide des Arméniens doit impérativement ètre nié, car pour eux ça n'existe pas et ça n'a jamais existé. Des tombeaux sont profanés chaque années et des monuments à la mémoires des rescapés étalements. C'est de cela dont il s'agit ! Lutter non pas parce que telle ou telle personne ne dit pas une vérité, mais lutter contre un négationnisme d'Etat, contre une propagande d'Etat qui vient nous provoquer jusque sur le territoire de la République.

Et en dépit de nombreuses valeurs qu'a la France dont les droits de l'homme, ceci n'est pas acceptable car le négationnisme (qui plus est d'Etat) est la suite du crime de Genocide. Donc c'est un danger, donc cela doit ètre réprimé par la loi ce qui est tout a fait normale.

En conclusion, le fait qu'un pays soit une grande puissance économique l'autorise t-elle à faire ce qu'elle veux et bafouer les droits de l'homme tout en agitant à la fois les menaces et intimidations pour la laisser faire ce qu'elle veux? Je ne le croit pas.
A l'époque de l'empire ottoman le gouvernement turc souhaitaient réduire à néant la population arménienne; aujourd'hui le gouvernement turc poursuit en quelque sorte cet état d’esprit en voulant anéantir à jamais leurs mémoires... Comme disait LACORDAIRE: "entre le fort et le faible c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit".

384 304

Vous aussi, participez au débat :
Faut-il une loi sur le génocide arménien ?

Photo de Non connecté
  • Photo de ddacoudre . non

    09 juillet 2012, 08:15

    ddacoudre . militant à la retraite.
    un point de vue tout à fait respectable, et je suppose qu'il se fonde sur le comportement avéré. mais si cela justifie une contestation et une lutte de débat de conviction et de qualification pour toutes raisons, ce n'en est pas une pour punir en France ceux qui n'accepteraient pas la doxa.
    ce n'est pas parce que je considère qu'il y a eu historiquement un génocide des arméniens, que je dois punir ceux qui pensent différemment pour leurs raisons à partir du moment ou ils ne causent pas du tord à autrui et n'entretiennent pas un comportement belliciste.
    sinon je ne voit pas pourquoi ce qualificatif ne serait pas utilisé également pour qualifier une répression semblable au viet nam entre 1965 et 1980 et particulièrement entre 1975 et 1982, et comme cela l'on en trouve dans nombre de pays.
    soit l'on peut avoir un choix sélectif lié a l'activité militante des uns et des autres, l'on peut s'en convaincre et convaincre. mais il s'agit d'un fait historique dont la réalité n'est pas nié seul le qualificatif l'est. est ce suffisant pour punir des gens?
    15 29
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Jérôme Sakalian-Merle des Isles oui

    09 juillet 2012, 16:48

    Jérôme Sakalian-Merle des Isles

    @ddacoudre . 

    Monsieur, votre argument a l'apparence du bon sens mais a sa limite.
    Vous confondez opinion et vérité historique. Qu'il y ait une liberté d'expression concernant les opinions de chacun est une chose, mais lorsque l'on dit qu'il n'y a pas eu de génocide arménien ce n'est pas une opinion mais un mensonge, il faut appeler un chat, un chat.
    Nous ne sommes pas comme vous le laissez entendre dans des considérations subjectives. Il n'y a pas plusieurs versions de l'Histoire, il y a des faits.
    Et quand vous parlez de ne pas causer de tord à autrui, je suis persuadé qu'en faisant preuve d'un tout petit peu d'empathie, vous comprendrez qu'en tant que descendants des victimes du génocide les français d'origines arméniennes vivent cela comme un tord qui leur est fait et si l'on peut le dire ainsi, et pour reprendre vos mots, comme un comportement belliciste.
    34 12
    Répondre
  • Photo de Non connecté