Temps de cerveau disponible

Le jugement de la cour d'appel de Paris sur la relaxe des Déboulonneurs doit être rendu mardi 26 juin

La Cour d’appel de Paris devrait confirmer mardi 26 juin la relaxe des militants antipub obtenue le 2 avril 2010 au nom de la «liberté d'expression». Les Déboulonneurs étaient poursuivis pour avoir barbouillé des panneaux publicitaires, au nom [...]

Lire la suite

Photo de Camille Loty Malebranche oui
Camille Loty Malebranche
Philosophe, Chercheur, blogueur...

Publicité commerciale et propagande idéologique sont des armes politiques de réification des humains

Poser la question, c'est déjà y répondre. La publicité commerciale a remplacé l'homilétique religieuse par le culte nouveau des services et objets vendus et achetables. C'est devenu le  repère sacré quoique laïc dans une société du vide et de l'errance. Si les grands médias utilisaient un tiers des heures de publicité étouffante et manipulatrice qui transforme les gens en réflexes pulsionnels, pour éduquer le peuple sur le civisme, la civilité, (on voit à quel point les gens sont rendus sauvages et sans courtoisie), le vivre ensemble, le mitsein qu'est la société serait bien plus agréable à partager. Mais les monstres dominants, les tenants des structures du pouvoir, préfèrent tout fonder sur l'économie de marché et son socle qu'est la consommation. 

Ainsi, la mégalomanie par la consommation et la grossièreté de la froideur envers autrui triomphe dans une cruelle société d'incommunication et de course effrénée à l'objet à consommer et à l'avoir cumulatif. Le prestige idiot de celui qui brandit sa rollex en guise valeur intrinsèque dont il se moque, n'a jamais été aussi promu que par la publicité. 

Le matraquage publicitaire commercial, car c'est de cela qu'il s'agit, est du behaviorisme réifiant, bon seulement pour les oligarques qui y portent plusieurs coups tels le désintéressement aux questions essentielles sur l'homme et la société et la multiplication de leur capital selon la pathologie du consommateur bête voire compulsif..

4 0

Vous aussi, participez au débat :
La publicité peut-elle avoir des effets nocifs sur la société ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Guillaume Ballin oui

    27 juin 2012, 18:27

    Guillaume Ballin Développeur informatique.
    Le problème c'est qu'en reprenant votre exemple, Rollex ne fait quasi pas de publicité (et en tout cas pas dans l'espace public), à la différence de Mir et pourtant il est rare de voir des gens brandir le bouteille de Mir.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Julien Jacob
Julien Jacob Entrepreneur digitalisé
Pourquoi la publicité ne pourrait pas faire bouger les lignes de la société
Photo de Julien Birlinger non
Julien Birlinger Chargé de mission « climat-énergie »
C'est l'ensemble de notre société de consommation qu'il faut repenser
Photo de Frederic Provotelle oui
Frederic Provotelle
S'engager ou chercher un engagement (cf. Desproges)...
Photo de Eric Harlé oui
Eric Harlé Président de ISource, président de la commission capital risque de l'AFIC
S'il y a des gens prêts à payer 100 milliards, c'est que Facebook les vaut
Photo de Malik Williams oui
Malik Williams
oui, mais pour avoir moins d'objet, il faut changer de projet de société.
Photo de Frederic Provotelle non
Frederic Provotelle
Vers une société de la gratuité?
Photo de Danièle Sala oui
Danièle Sala
Vivre pour soi-même
Photo de Nolwenn Guyon
Nolwenn Guyon Journaliste à Newsring, étudiante en journalisme à l'IUT de Lannion
La campagne de publicité sera examinée le 11 mai par le Jury de Déontologie Publicitaire (JDP)
Photo de Gael Fournier oui
Gael Fournier
L'argent est omniprésent
Photo de Julien Brulé oui
Julien Brulé
Publicité télévisuelle à rétablir, suppression des affichages, diminution du budget pub.
Photo de Catherine Créhange oui
Catherine Créhange
La question de la pub après 20 heures n'est qu'un point réglementaire, pas le coeur du problème.
Photo de Henri Rivollier oui
Henri Rivollier
Pour un encadrement de la publicité de ces boissons
Photo de Augustin Debacker oui
Augustin Debacker Responsable Morbihan de l'URBVM
C'est l'outrance publicitaire, sans raison ni morale, qui est hautement condamnable
Photo de Valerie Barbe oui
Valerie Barbe Blogueuse
Ensemble de segments marketing ou société
Photo de Brice Lahaye
Brice Lahaye Journaliste Newsring
La publicité pourrait revenir sur les chaînes publiques après 20 heures
Photo de Brice Lahaye
Brice Lahaye Journaliste Newsring
Samsung se moque de l'iPhone 5 dans une publicité
Photo de Marie Montanari oui
Marie Montanari Conseiller retraite
La société de consommation nous crée des desir
Photo de Manu Camille Fusier oui
Manu Camille Fusier de passage sur cette planète qui devait être bien belle avant l'arrivée de l'humain !
Formatage !
Photo de Hème Gidey non
Hème Gidey
La concurrence est devenue une compétition et un combat sans règles
Photo de Mathieu Flourens
Mathieu Flourens
Une publicité de la Smerep censurée pour sexisme

Principaux arguments "Oui"

Photo de Serge Uleski oui
Serge Uleski blogueur-auteur
La publicité n'épargne personne, elle recycle, récupère tout, comme on fait les poubelles
Photo de Manu Camille Fusier oui
Manu Camille Fusier de passage sur cette planète qui devait être bien belle avant l'arrivée de l'humain !
Formatage !

Derniers arguments

Photo de Serge Uleski oui
Serge Uleski blogueur-auteur
La publicité n'épargne personne, elle recycle, récupère tout, comme on fait les poubelles
Photo de Manu Camille Fusier oui
Manu Camille Fusier de passage sur cette planète qui devait être bien belle avant l'arrivée de l'humain !
Formatage !
Photo de Valerie Barbe oui
Valerie Barbe Blogueuse
Ensemble de segments marketing ou société
Photo de Augustin Debacker oui
Augustin Debacker Responsable Morbihan de l'URBVM
C'est l'outrance publicitaire, sans raison ni morale, qui est hautement condamnable
Photo de Nicolas HERVE oui
Nicolas HERVE Militant écologiste
Trois autres textes fondamentaux pour comprendre la liberté de non-réception