Cantine scolaire

Face au manque de place les communes limitent l'accès des cantines

La municipalité de Saint-Cyr-l’Ecole (Yvelines) a décidé d’en limiter l’accès à deux jours par semaine aux enfants dont l’un des parents ne travaille pas. Sébastien Durand, un père ayant le statut de chômeur, a considéré cette restriction [...]

Lire la suite

Photo de Martin France non
Martin France
Etudiant en Grandes Ecoles

Jusqu'où irons-nous?

Si on commence par interdire les cantines pour les élèves dont les parents ne travaillent pas, jusqu'où iront nous ensuite ?

Puisqu'il n'y a pas assez de médecin en campagne, je propose donc que ceux qui ne cotisent pas un montant minimal n'aient plus le droit d'aller chez le médecin ou qu'ils ne soient plus remboursés.

Puis on a un problème de budget de la sécu, donc pareil, ceux qui ne paie pas assez, plus de sécu.

Dans les urgences pareil, problème de place, donc plus de service d'urgence pour les gens qui ne cotisent pas assez.

Les classes sont bondées maintenant non ? Plus d'élèves de parents les plus pauvres également (on résout même la cantine grâce à cela, je suis un génie !)

Et puis bon les allocs c'est bien gentil, mais on a pas assez d'argent pour tout le monde, donc ben les plus pauvres plus d'allocs.

Roo et puis comme c'est la crise, dans 3 ans, il y aura plus de pauvres, et donc des places libres dans les cantines, chez le médecin etc... Donc ben on réduit le nombre de cantines et de médecins et donc on réduit le nombre d'emplois. Ca fait encore plus de pauvres et donc encore moins de cantines. Au final, on va même arriver a ne plus avoir de cantines et de médecins peut-être bien !

Bon allez j'avoue j'ai triché, j'ai copié pour trouver tout ça, ça s'appelle les États-Unis. En commençant comme ça, on va arriver sans aucune solidarité, mais bon on nous appellera «grande puissance mondiale» pendant longtemps alors... 

1 3

Vous aussi, participez au débat :
La cantine doit-elle être réservée en priorité aux enfants dont les parents travaillent ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé

    20 juin 2012, 09:56

    Profil supprimé Blogueur Royal-Artillerie
    Dans la question il y a "en priorité".
    Ce qui veut dire que les enfants des parents absents soient inscrits d'abord, avant d'offrir les places libres aux enfants des parents présents.
    Et pourquoi chez les "pauvres" seuls les enfants devraient manger ?
    Dans la crise à la grecque qui s'annonce, il faudra peut-être réactiver les soupes populaires communales. Il n'y a aucune idéologie là-dedans, du bon sens élémentaire.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Martin France non

    20 juin 2012, 17:30

    Martin France Etudiant en Grandes Ecoles

    @Profil supprimé Profil supprimé 

    Mais il faut alors que les gens qui travaillent accède en priorité au médecin, ils ne peuvent pas y aller tout le temps. Quand on sait qu'il y a 1 voire plus de semaine à attendre pour un généraliste (même en région parisienne) et que certains spécialistes l'attente se compte en mois...

    Il y a des problèmes partout, mais si on commence a discriminer sur le revenu ou la situation professionnelle, on a pas fini et ça va commencer par la cantine, qui n'est pas très très grave non plus mais après??

    Ils on cas augmenté le nombre de table, on tout simplement finir à midi pour une partie de l'école et midi 45 pour l'autre partie... ouille ouille ouille c'était dur à trouver ça...
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé

    20 juin 2012, 17:38

    Profil supprimé Blogueur Royal-Artillerie

    @Martin France 

    Ce genre de problème se résout localement, il n'est pas besoin de règle générale. La seule limite au service de repas en cantine scolaire est budgétaire, et le conseil municipal est souverain en la matière.
    La carte sanitaire ne dépend pas des municipalités.
    1 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Alisa HZ

    12 novembre 2013, 11:23

    Alisa HZ Pragmatisme

    @Martin France 

    Les actifs paient déjà un tarif dit "solidaire " en payant plus cher, il faudrait encore augmenter leurs impôts pour augmenter le nombre de place en cantine. Avez vous déjà déjeûner dans un refectoire bondé? C'est le cas dans les principales grandes villes socialistes. Le nombre d'enfants a augmenté mais pas celui du personnel. Je vous laisse imaginer les conditions de travail et surtout celles de restauration pour les petits. A méditer.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé

    27 juin 2012, 15:49

    Profil supprimé
    Vous mélangez pauvreté et inactivité. Personnellement je me souviens d'une maman désolée de devoir récupérer son gosse mais très loin d'être dans le besoin compte-tenu du travail de son mari.
    Justement ce système est très solidaire car ceux qui peuvent accueillir leur enfant à midi le font pour ceux qui travaillent de la même façon que les "riches" payent beaucoup plus cher la cantine afin que les pauvres ne payent qu'une somme symbolique.
    2 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Guillaume Ballin oui

    27 juin 2012, 16:09

    Guillaume Ballin Développeur informatique.

    @Profil supprimé Profil supprimé 

    Mon chèr Christophe, vous vous basez sur une définition archaïque de la solidarité. En 2012, la solidarité c'est que les riches (riche : personne qui a les moyens d'habiter un logement du parc privé voir, d'être propriétaire, et qui n'a pas droit aux cadeaux de l'état) paient pour offrir un maximum de services à des personnes en difficulté (peronne qui, avant 60 ans, peut se permettre de regarder Sophie Davant) qui n'en ont pas besoin.
    C'est donc bien solidaire aujourd'hui de se faire refuser une place à la cantine parce qu'un fout rien est prioritaire.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé

    27 juin 2012, 19:57

    Profil supprimé

    @Guillaume Ballin 

    Cynique mais vous aurez hélàs peut-être raison pour les 5 ans à venir...
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Nad Iam non

    27 juin 2012, 19:33

    Nad Iam

    @Profil supprimé Profil supprimé 

    Non je ne mélange pas pauvreté et inactivité. Simplement, même si ce n'est pas toujours simple, lorsqu'on en a les moyens, on peut toujours trouver un mode de garde le midi si l'on a besoin de faire autre chose. Quand on est pauvre, on est coincée tout simplement.La réalité, c'est que ce débat se pose uniquement parce qu'on ne veut pas investir dans le champ socio-éducatif, donc on décrète que le nombre de places à la cantine est désormais limité. Dans mon enfance, j'étais très timide et j'avais des difficultés de socialisation, on avait conseillé à mes parents de m'inscrire à la cantine alors même que j'avais un membre de ma famille à proximité. Tout simplement, parce qu'à l'époque, l'objectif n'était pas de toute faire à moindre coût dans ce domaine, alors que dans d'autres , on ne compte pas !
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé

    27 juin 2012, 20:08

    Profil supprimé

    @Nad Iam 

    Pour le coup je suis assez d'accord : il se trouve que Paris, ville friquée et socialiste ne peut assurer la cantine pour tous les enfants. C'est absolument scandaleux. Pour des villes moins dotées c'est peut-être plus compliqué et quand les infrastructures ne permettent pas d'accueillir tout le monde, l'exclusion des parents qui travaillent pas est évident selon moi parce que sinon, ça va encore comme toujours tomber sur les classes moyennes.
    3 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Réaction en attente de modération ou supprimée.

  • Photo de Non connecté
  • Photo de Elise Ast oui

    15 octobre 2013, 18:15

    Elise Ast
    On parle de "priorité" et pas "d'interdiction".
    Vous semblez ignorer la nuance je tente de vous l'expliquer.
    Vous êtes déjà allé en grande surface ?
    Il y a des caisses "priorité aux femmes enceintes"... Vous avez compris le principe ?
    Cela ne signifie pas "caisse interdites aux femmes non enceintes" mais que si vous allez a cette caisse et qu'une femme enceinte arrive elle passera avant vous.

    Quant aux restes de vos divagations elles n'ont ni queue ni tête...
    Bref...
    1 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Julia Vergely
Julia Vergely Journaliste
Nadine Morano réagit en faveur de François Fillon
Photo de Léon Chirac non
Léon Chirac étudiant.
Des solutions existent
Photo de Alexandre Devecchio
Alexandre Devecchio CFJ
Le covoiturage, cache sexe des collectivités?
Photo de Tatiana Kalouguine
Tatiana Kalouguine Journaliste Newsring
Dominique Plihon : «Le coût du travail n'est pas la cause du manque de compétitivité français»
Photo de Julien Monier oui
Julien Monier Journaliste-blogueur
"Quand le peuple va se lever, 'y aura que des pauvres"
Photo de Pascal Piers oui
Pascal Piers
Méfions nous des statistiques
Photo de Alex Nantas non
Alex Nantas Libraire Indépendant
Refuser le transhumanisme équivaudrait à se priver d'une amélioration certaine de la qualité de vie
Photo de Ariane Hermelin
Ariane Hermelin Journaliste Newsring
Près de 3 millions de Français ont quitté la ville pour aller vivre à la campagne
Photo de Pierre-Jean Blanchon oui
Pierre-Jean Blanchon artiste plasticien et agent artistique pour mon propre compte... C'est pas facile !
100 à 200 mille imposés en plus.
Photo de Fabien Magnenou
Fabien Magnenou Journaliste Newsring
Dominique de Villepin dénonce un « référendum punitif » contre les chômeurs et les étrangers
Photo de Fabien Magnenou
Fabien Magnenou Journaliste Newsring
Pour Guéant le droit de vote des étrangers conduirait au halal obligatoire dans les cantines
Photo de Vraiment Pas le Votre pour
Vraiment Pas le Votre
Déjà fait
Photo de Martin France non
Martin France Etudiant en Grandes Ecoles
Définissons avant d'affirmer.
Photo de Cheikh De Massilia oui
Cheikh De Massilia
Arrêtons nos conneries quand nous devenons riches !
Photo de Nad Iam non
Nad Iam
Des injonctions contradictoires faites aux pauvres...Vivre ensemble ou pas, faudrait savoir
Photo de Brice Lahaye
Brice Lahaye Journaliste Newsring
Cantines : Le Défenseur des droits lance une enquête
Photo de Carole Llewellyn oui
Carole Llewellyn Ecrivain, docteur en littérature américaine
Ne pas des-responsabiliser les parents un peu plus !
Photo de Jonathan Dechatel non
Jonathan Dechatel
non aux "pays pauvres"
Photo de François Duport non
François Duport un des invisibles
On prend l'argent dans les poches de ceux qui en ont.
Photo de Rédaction de Newsring
Rédaction de Newsring Journaliste
Cantines scolaires: les menus avec choix cause de malbouffe?

Principaux arguments "Oui"

Photo de Carole Llewellyn oui
Carole Llewellyn Ecrivain, docteur en littérature américaine
Ne pas des-responsabiliser les parents un peu plus !

Principaux arguments "Non"

Photo de philippe villechalane non
philippe villechalane
Oui a la cantine pout toutes et tous !
Photo de Nad Iam non
Nad Iam
Des injonctions contradictoires faites aux pauvres...Vivre ensemble ou pas, faudrait savoir

Derniers arguments

Photo de Draz Crit non
Draz Crit etudiant
mais c est quoi ce monde!!!!!!!
Photo de Alain Carruel non
Alain Carruel Blogueur, Conseiller municipal
La cantine est aussi l'expression d'une forme de solidarité.
Photo de Carole Llewellyn oui
Carole Llewellyn Ecrivain, docteur en littérature américaine
Ne pas des-responsabiliser les parents un peu plus !
Photo de Nad Iam non
Nad Iam
Des injonctions contradictoires faites aux pauvres...Vivre ensemble ou pas, faudrait savoir
Photo de philippe villechalane non
philippe villechalane
Oui a la cantine pout toutes et tous !