«Normalité» et pouvoir Philippe Wojazer/AP/SIPA

François Hollande : la «normalité» à l'épreuve du pouvoir

«Normal!», titrait le quotidien Libération le 7 mai, le lendemain de l’élection de François Hollande à la présidence de la République. Six mois après sa victoire, le chef de l'Etat est malmené par les enquêtes d'opinion. 

En plus d'être [...]

Lire la suite

Contribuer au débat

  • A la Une
  • Plus récents

Principaux arguments "Oui"

Photo de Gidmoz Gidmoz oui
Gidmoz Gidmoz ingénieur, libertarien, école autrichienne d'économie, chercheur en science économique
L'Etat est une mafia. Un président est le chef d'un Etat-mafia. C'est normal.
Photo de Profil supprimé oui
Profil supprimé Citoyen /\
La république n'a pas besoin d'un président "monarque"

Principaux arguments "Non"

Photo de Star Dust non
Star Dust Blogueur
La lettre et la pratique institutionnelles enlèvent tout normalité à cette fonction
Photo de Monsieur Brouillons non
Monsieur Brouillons
François Hollande : plus résident de la République que président?