Ode à la joie Michael Sohn/AP/SIPA

Angela Merkel, une victoire écrasante mais pas totale

Le scrutin du 22 septembre 2013 est un triomphe historique pour la chancelière allemande Angela Merkel. Reconduite pour la troisième fois à la tête du pays, la leader des conservateurs de la CDU, 59 ans, a obtenu 41,5% des suffrages lors de

Lire la suite

Photo de Raquel Garrido non
Raquel Garrido
Porte-parole internationale du Parti de Gauche / Secrétaire Nationale en charge du combat pour la VIe République

Angela Merkel : la victoire de la rente des retraités allemands, aux dépens des peuples européens

La rédaction

Angela Merkel a remporté les élections législatives allemandes, dimanche 22 septembre. Une victoire en trompe l'oeil au regard de la répartition des sièges au Bundestag, selon Raquel Garrido. La porte-parole internationale du Parti de gauche, pointe l'absence de majorité absolue pour la CDU-CSU et dénonce la mainmise de la classe financière allemande sur les peuples de l'Union européenne.

La CDU d’Angela Merkel affiche beaucoup de triomphalisme depuis les élections législatives. Or le résultat de la chancelière s’appuie d’abord sur le siphonage des voix du Parti libéral-démocrate (FDP) et sur le positionnement d’un Parti social-démocrate (SPD), censé être dans l’opposition mais qui, en réalité, a épousé l’essentiel des thèses de la droite allemande.

Malgré ce contexte, la CDU et son allié la CSU ne disposent pas de la majorité au Bundestag. En effet, si l’on compare les 311 sièges obtenus par la CDU-CSU aux 319 gagnés par l’opposition dite de gauche – SPD, Die Linke et Les Verts – Angela Merkel est assez loin d’avoir la majorité absolue. Les trois forces d’opposition sont, sur le papier, majoritaires au Parlement.

Le PS, devenu CDU compatible, soutient un SPD qui a trahi sa vocation historique

Problème, dans les faits, le SPD a trahi sa vocation historique. Au lieu d’acter le rapport de force qui existe au Bundestag en faveur de ce qui devrait être l’opposition de gauche, le parti de Peer Steinbrück passe armes et bagages directement à droite et se dit prêt à former une coalition avec la chancelière, comme il l’a d’ailleurs déjà fait par le passé.

La première personne à avoir reconnu la victoire d’Angela Merkel n’est autre que François Hollande. Il y a de quoi être estomaqué ! On aurait pu penser que le parti socialiste laisse au moins une porte ouverte à l’idée d’une coalition d’opposition entre le SPD, Die Linke et Les Verts. Or, le président de la République s’est précipité, à plat-ventre, en faveur d’une grande coalition entre le SPD et la CDU-CSU qui constitue pourtant l’un des plus grands dangers pour les intérêts de l’économie française.

La défense stricto sensu des intérêts rentiers du troisième âge

Angela Merkel n’a pas survécu à la crise, elle l’a créé. La chancelière allemande occupe une place très particulière dans le système économique européen. Cette dernière est à la tête d’intérêts d’une classe financière du capitalisme allemand soutenue par un troisième âge qui constitue la majorité d’une population allemande vieillissante, soucieux d’engranger sa rente issue du système de retraites par capitalisation. La CDU-CSU n’a donc clairement pas optée pour les intérêts de la jeunesse qui aimerait voir se développer de meilleures conditions de travail.

La réélection d’Angela Merkel est donc une très mauvaise nouvelle. Elle fait perdurer l’idée, souvent relayée dans la presse, que les intérêts de ce troisième âge allemand seraient en réalité ceux de l’ensemble de l’Union européenne et de la zone euro. Or, pour que la protection de la rente allemande perdure, il faut saigner les autres membres de la zone euro. Il n’y a pas de paiement de la rente capitalistique financière si les Grecs les Portugais ou les Espagnols cessent d’y contribuer. Faire de l’Allemagne un modèle exportable est donc une vue de l’esprit, puisque la droite espagnole ou portugaise est totalement exsangue du fait même de la politique allemande.

Une alternative politique européenne nouvelle à gauche

Ce scrutin renforce l’arrogance de cette droite allemande qui a d’ores et déjà développée des thèses assez nauséabondes quant à la soi-disant fainéantise des peuples du sud de l’Europe. Sans réaction, nous nous dirigeons vers une aggravation sans précédent de la captation de la richesse européenne en faveur d’un petit noyau de sa population.

Le rejet de ces orientations injustes doit se faire par la mise en place, à l’échelle européenne, d’une alternative politique nouvelle à gauche via la mise en place de coalitions écologiques et antis-capitalistes. Une offre incarnée par le Front de gauche, Die Linke en Allemagne ou Syrisa en Grèce, par exemple. En ce sens, les élections européennes sont une chance dans ce marasme ambiant. L’occasion pour les peuples de se prononcer pour ou contre le projet d’Europe allemande.

2 0

Vous aussi, participez au débat :
La victoire d’Angela Merkel: une bonne nouvelle pour l’Europe ?

Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Paul Hermelin contre
Paul Hermelin Directeur Général de Capgemini
L'union nationale c'est laisser le champ libre aux extrêmes
Photo de Fabien Magnenou
Fabien Magnenou Journaliste Newsring
Angela Merkel affiche son soutien à Nicolas Sarkozy
Photo de Tatiana Kalouguine
Tatiana Kalouguine Journaliste Newsring
Schengen : le chef de la diplomatie allemande en désaccord avec Sarkozy
Photo de Victor Garcia
Victor Garcia Ex-journaliste à Newsring.
Hollande et Merkel refusent que la Grèce quitte la zone euro
Photo de Olivier Laffargue
Olivier Laffargue Ancien journaliste Newsring
En Allemagne, la question des eurobonds divise
Photo de Thomas Renou
Thomas Renou Newsring
Angela Merkel : il n’y aura pas d'eurobonds «aussi longtemps que je vivrai»
Photo de Nadir Chougar
Nadir Chougar Journaliste Newsring
Hollande et Merkel célèbrent le cinquantenaire de l'amitié franco-allemande
Photo de Émilie Frelat
Émilie Frelat Journaliste Newsring
Angela Merkel à Athènes : une «provocation» source de tensions pour les manifestants grecs
Photo de Rédaction Newsring
Rédaction Newsring Journaliste Newsring
Mariage gay : Angela Markel contre l’alignement du régime fiscal des couples homos sur celui des hétéros
Photo de Antoine Lagadec
Antoine Lagadec Journaliste
Mali : la prudence d'Angela Merkel critiquée en Allemagne
Photo de Brice Lahaye
Brice Lahaye Journaliste Newsring
Russie : Angela Merkel appelle à une «société civile dynamique»
Photo de Émilie Frelat
Émilie Frelat Journaliste Newsring
Angela Merkel et David Cameron fustigés par le PS
Photo de Brice Lahaye
Brice Lahaye Journaliste Newsring
Texte anti-Merkel : «la coopération franco-allemande est essentielle», selon l'Allemagne
Photo de Antoine Lagadec
Antoine Lagadec Journaliste
Fronde anti-Merkel : le nouveau texte du PS ne mentionne plus la chancelière
Photo de Nicolas Dupont-Aignan non
Nicolas Dupont-Aignan Président de Debout la République et député de la 8e circonscription de l'Essonne
La victoire d'Angela Merkel est celle de l'indépendance
Photo de Sylvie Goulard oui
Sylvie Goulard Députée européenne, membre du MoDem
Merkel : cessons d'attendre un changement majeur du côté allemand
Photo de Pierre-Yves Le Borgn oui
Pierre-Yves Le Borgn Député PS des Français d'Allemagne, Europe Centrale et Orientale
Une alliance entre Merkel et le SPD favoriserait la croissance économique en Europe
Photo de Marie-Noëlle Lienemann non
Marie-Noëlle Lienemann Sénatrice (PS), ancienne ministre
Merkel est d'autant plus forte que la France n'assume pas son rôle d'alternative en Europe
Photo de Evelyne Gebhardt non
Evelyne Gebhardt Députée franco-allemande du SPD au Parlement Européen
Allemagne : Angela Merkel n'a jamais donné sa vision de la politique à mener en Europe
Photo de Antoine Huot
Antoine Huot
NSA: Angela Merkel veut créer un accord de non espionnage

Principaux arguments "Oui"

Photo de Edgar Poe oui
Edgar Poe blogueur
L'Allemagne réaffirme son droit et sa capacité à se gouverner elle-même
Photo de Pierre-Yves Le Borgn oui
Pierre-Yves Le Borgn Député PS des Français d'Allemagne, Europe Centrale et Orientale
Une alliance entre Merkel et le SPD favoriserait la croissance économique en Europe

Principaux arguments "Non"

Photo de Serge Uleski non
Serge Uleski blogueur-auteur
Europe: Qui sauvera l'Allemagne encore une fois ?
Photo de Evelyne Gebhardt non
Evelyne Gebhardt Députée franco-allemande du SPD au Parlement Européen
Allemagne : Angela Merkel n'a jamais donné sa vision de la politique à mener en Europe

Derniers arguments

Photo de Serge Uleski non
Serge Uleski blogueur-auteur
Europe: Qui sauvera l'Allemagne encore une fois ?
Photo de Evelyne Gebhardt non
Evelyne Gebhardt Députée franco-allemande du SPD au Parlement Européen
Allemagne : Angela Merkel n'a jamais donné sa vision de la politique à mener en Europe
Photo de ddacoudre . non
ddacoudre . militant à la retraite.
Malthus s'est trompé, il n'y a pas de raison que Merkel réussisse
Photo de François Duport non
François Duport un des invisibles
Une bonne nouvelle pour l'Allemagne, pas pour l'Europe.
Photo de Edgar Poe oui
Edgar Poe blogueur
L'Allemagne réaffirme son droit et sa capacité à se gouverner elle-même