Ceinture ANTONIOL/ANTOINE/SIPA

Le gouvernement présente son projet de budget 2014


Les ministres de l'Economie Pierre Moscovici et du Budget Bernard Cazeneuve ont dévoilé le projet de budget 2014 en Conseil des ministres mercredi 25 septembre, avant la présentation à la commission des Finances de l'Assemblée nationale.

Pour [...]

Lire la suite

Photo de Augustin Debacker oui
Augustin Debacker
Responsable Morbihan de l'URBVM

Différente dans la nature de la taxe et non dans les conséquences

La question posée pour ce débat me semble incomplète : la "rigueur" de gauche et la "rigueur" de droite sont différentes sur la nature de la taxe (et donc du taxé) mais pas sur les conséquences économiques induites.

La "rigueur" de gauche repose sur le postulat suivant : taxer l'épargne massivement pour sauver l'Etat Providence français, et donc garder les classes pauvres dépendantes de l'Etat. Le gouvernement socialiste va donc taxer les "riches" (fortes épargnes), les successions (transferts d'épargnes) et bien sûr les classes moyennes via un relèvement de la CSG.

La "rigueur" de droite repose sur un autre postulat : taxer unilatéralement et modérément toutes les classes françaises en réduisant raisonnablement l'Etat Providence français mais sans le remettre en cause pour autant. Ainsi, il y aura donc une augmentation des taxes sur les produits courants (TVA dite "sociale"), un gel ou une baisse relative des allocations (par exemple : familiales en 2012), etc...

Si les deux postulats sont différents, ils induisent  deux pensées économiques différentes mais reposent sur les mêmes principaux acteurs : les classes moyennes et les PME. Car il serait utopique de croire que la taxation des riches pourraient à elle seule relever la France, surtout gouvernée par un millionnaire (Capital de F.Hollande : 1.17 millions d'euros).

Evidemment, les conséquences économiques seront quasiment identiques : en faisant peser sur les classes moyennes et les PME le financement de l'Etat Providence français, ils ne font que précipiter plus ou moins rapidement la France sur la pente savonneuse déjà empruntée par nos amis grecs et espagnols.

0 1

Vous aussi, participez au débat :
Une rigueur de gauche est-elle différente d'une rigueur de droite ?

Photo de Non connecté
  • Photo de ddacoudre . non

    04 juillet 2012, 23:56

    ddacoudre . militant à la retraite.
    les poncifs ont la vie dure. l'état providence n'existe plus depuis 1973.
    le budget de l'état n'est que ce que nous acceptons de payer indirectement, car nous ne sommes toujours pas des adultes.
    en clair si tout était privé, cela ne changerait rien, au lieu de payer une TVA ou des impôts nous réglerions une facture individuelle, ou alors nous mettrions des péages à toutes nos routes pour financer leurs réalisations et leur entretient, et la dette au lieu d'être contracté par l'état serait la sommes de l'endettement de tous les particuliers, et certainement plus élevé car l'état emprunt à des taux plus bas que les particuliers.
    il n'y a pas deux pensé économique nous sommes dans une société libérale capitalistique, c'est seulement la méthodologie qui diffère quelques peu, et cela ne constitue pas une pensé économique. la seule chose qui pourra sauver la France c'est justement de retrouver un état providence adapté à notre économie mondial.http://ddacoudre.over-blog.com/
    1 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Martin France

    05 juillet 2012, 14:13

    Martin France Etudiant en Grandes Ecoles

    @ddacoudre . 

    Ce que l'Etat vous donne, vous lui avez donné avant. Ce qui m'énerve c'est cette plainte continuelle de "l'Etat providence" alors que tout le monde sera d'accord pour dire qu'il vaut mieux être suédois qu'américain.
    1 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de ddacoudre . non

    05 juillet 2012, 21:05

    ddacoudre . militant à la retraite.

    @Martin France 

    ce comportement est un vestige du temps de la monarchie. effectivement en ces temps le libéralisme appelait à s'émanciper de son pouvoir souverain.
    dans la république où tous les citoyen disposent du droit de postuler a être le représentant de tous les autres, s'émanciper de ce pouvoir qui se traduit par l’exercice du parlementarisme et du gouvernement ou du présidentialisme, revient à denier aux citoyens le pouvoir d'intervenir dans leur affaire économique au même titre que pour tout autre sujet.
    ceci poser la liberté républicaine c'est aussi laisser les citoyen entreprendre tant que leur action ne devient pas nuisible a la collectivité. c'est cette limite que nous avons dépassé en confiant le pouvoir d'émettre de la monnaie, non au citoyen, mais à quelques uns dont la finalité n'est pas l'intérêt collectif, mais la recherche du leur. dans le droit fil de l'axiome d'Adam Smith dont nous savons aujourd'hui qu'il c'est trompé par les conséquence polluante d'une activité économique dont ceux qui ne suivaient que leur intérêt individuel ne voyaient pas les dégâts qu'ils engendraient.
    l'écologie aura enterré cet axiome, et l'état providence reviendra pour réguler l'activité économique.http://ddacoudre.over-blog.com/pages/le-marche-et
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Augustin Debacker oui

    11 juillet 2012, 10:23

    Augustin Debacker Responsable Morbihan de l'URBVM

    @Martin France 

    Foutaises : si vous faites partie de ces fameuses "classes moyennes", vous donnez à l'Etat bien plus qu'il ne vous en donne. Réflechissez un peu au montant que vous donnez à l'Etat via les différents prélèvements (CSG, TVA, Impôts directs et indirects) et faites le compte de ce qu'il vous reverse : vous y verrez une nette différence.

    Vous posez comme choix : beveridgien (anglais) ou bismarckien (suédois), alors qu'il existe de nombreuses autres voies : ne peut on pas imaginer des caisses d'assurances sociales par "profession", redistribuant l'argent cotisé en aides aux jeunes débutants, aux chômeurs issus de cette profession, etc... ?
    0 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Augustin Debacker oui

    11 juillet 2012, 10:18

    Augustin Debacker Responsable Morbihan de l'URBVM

    @ddacoudre . 

    Votre réponse est ineptique : si l'Etat Providence s'est terminé en 1973, pourquoi la crise de 1981 a t'elle été appelée "Crise de l'Etat Providence" ?

    Cette crise n'a pas marqué l'extinction de tout Etat Providence, mais tout simplement celle du Modèle Français, mélange informe et intenable du modèle beveridgien et bismarckien.

    Depuis lors, les gouvernements successifs ont essayé de faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre : la droite pour le beveridgien (impôt), la gauche pour le bismarckien (cotisations), sans pour autant afficher clairement leur volonté économique.

    Le problème, c'est que cet Etat Providence bâtard est complètement bancal, souffrant d'une absence totale d'intelligence économique. Là où l'Etat doit se cantonner à un rôle d'aide pure, il tend progressivement à l'assistanat et au remplacement même de l'individu.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de ddacoudre . non

    11 juillet 2012, 18:42

    ddacoudre . militant à la retraite.

    @Augustin Debacker 

    l'état providence est un état qui dispose d'une banque pour émettre de la monnaie lorsque cela est nécessaire et qui régule la société dans un partage de la solidarité égoïstes
    en 1981 F Mitterrand c'est donné les moyen de disposer du pouvoir d'émettre de la monnaie en nationalisant les banques, car depuis 1973 ce sont elles qui créaient la monnaie, comme aujourd'hui la BCE prête aux banques qui prête à l'état et au passage les impôts vont rémunérer les actionnaires des banques, ce qui est inadmissible.
    la solidarité égoïste n'est pas de l'assistanat, les restos du cœur sont de l'assistanat, et tout le genre d'aide qui y ressemble. que je sache ceux qui contracte des aides par des assurances privés ne sont pas qualifiés d’assistanat, et pourtant les assurances privés également pratiquent les péréquations pour calculer leurs cotisations, et de plus quand elles n'ont plus assez de fonds pour couvrir un risque majeur elle en appellent à l'état au lieu d'en appeler à leur assuré, ce qui serait logique., ce n'est pas l'état providence qui est bâtard ,c'est le dogme néolibéral qui devient anti démocratique en transférant le pouvoir des citoyens aux marchés.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Profil supprimé contre
Profil supprimé The last man...
Penser que cette rigueur n'est pas une arme dans la "guerre" des classes, est une erreur.
Photo de Profil supprimé non
Profil supprimé The last man...
Notre président est un très bon joueur d'échec
Photo de Fab Paub non
Fab Paub Entrepreneur pur et dur qui aime le mou en politique. Fondateur de voixdubonsens.org
Abaissons le plafond, diminuons l'avantage mais surtout ne redistribuons pas
Photo de Thierry de Cabarrus non
Thierry de Cabarrus Ancien journaliste, chroniqueur sur Le Plus
Les Français ne sont pas égaux devant l'impôt
Photo de Thierry de Cabarrus oui
Thierry de Cabarrus Ancien journaliste, chroniqueur sur Le Plus
Les «classes moyennes», c'est qui ?
Photo de Gautier Gevrey oui
Gautier Gevrey directeur artistique
Oui, l'augmentation du prix du Double-Cheese en est la preuve.
Photo de Victor Garcia
Victor Garcia Ex-journaliste à Newsring.
Le Parlement adopte finalement la TVA «sociale»
Photo de Martin France non
Martin France Etudiant en Grandes Ecoles
Définissons avant d'affirmer.
Photo de Jonathan Balsamo oui
Jonathan Balsamo
Restructurer le poids fiscal en France
Photo de Bender Kervern pour
Bender Kervern
Taxer les salaires (donc le smicard) est plus injuste que la TVA
Photo de Thomas Renou
Thomas Renou Newsring
Valérie Pécresse: «La rigueur de gauche va être beaucoup plus brutale que la rigueur de droite»
Photo de Rachid Bentahar oui
Rachid Bentahar
Légère Différence
Photo de Augustin Debacker non
Augustin Debacker Responsable Morbihan de l'URBVM
L'opposition CSG/TVA est le symbole de l'opposition des deux modèles d'Etats Providence
Photo de Richard Trigaux oui
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
Statistiquement, des erreurs sont obligatoires
Photo de Augustin Debacker Sarkozy
Augustin Debacker Responsable Morbihan de l'URBVM
Aucun des deux (mais il fallait bien choisir)...
Photo de Le Camarguais non
Le Camarguais Retraité de l'encadrement et blogueur
Lettre ouverte à Jean-Marc Ayrault
Photo de Bender Kervern non
Bender Kervern
Taxer les revenus réalisés en France plutôt que le Français
Photo de ThinkDifferent oui
ThinkDifferent
La gauche confond volontairement classe moyenne et riche
Photo de Camille Bedin contre
Camille Bedin Secrétaire nationale adjointe de l'UMP
La fiscalité n'est pas la solution à tout !
Photo de Nicolas Dupont-Aignan contre
Nicolas Dupont-Aignan Président de Debout la République et député de la 8e circonscription de l'Essonne
Quotient familial: le gouvernement culpabilise les familles, principal atout de la France

Principaux arguments "Oui"

Photo de Christian Creseveur oui
Christian Creseveur Dessinateur et scénariste
Le Medef externalise ses grèves auprès de la FNSEA contre l'ecotaxe
Photo de Gautier Gevrey oui
Gautier Gevrey directeur artistique
Oui, sauf pour les ambidextres naturels

Principaux arguments "Non"

Photo de Eric Coquerel non
Eric Coquerel Secrétaire national du Parti de gauche
Loi de finances 2014 : un budget historiquement stupide
Photo de Kelly-Eric Guillon non
Kelly-Eric Guillon
Le Peuple... vache à lait ou plutôt à "pognon" sur rue... pour les politiques

Derniers arguments

Photo de Christian Creseveur oui
Christian Creseveur Dessinateur et scénariste
Le Medef externalise ses grèves auprès de la FNSEA contre l'ecotaxe
Photo de Henri Sterdyniak
Henri Sterdyniak Economiste
Projet de budget 2014: que Bruxelles et les marchés financiers se rassurent !
Photo de Agnès Verdier-Molinié
Agnès Verdier-Molinié directeur de la fondation iFRAP
Loi de finances 2014 : un budget qui ne fait pas plus d'économies que d'habitude !
Photo de Eric Coquerel non
Eric Coquerel Secrétaire national du Parti de gauche
Loi de finances 2014 : un budget historiquement stupide
Photo de Kelly-Eric Guillon non
Kelly-Eric Guillon
Oui, mais simplement dans la netteté......