Jeu d'échec

Des dizaines de milliers de Russes ont commencé à protester au lendemain des élections législatives du 4 décembre 2011. Les manifestants accusent Russie unie, le parti de Vladimir Poutine, d'avoir fraudé pour l'emporter. Ils réclament [...]

Lire la suite

Photo de Hugo Natowicz non
Hugo Natowicz

Trop facile de "plaquer" la problématique arabe sur la Russie

Il s'est effectivement passé quelque chose de nouveau en Russie récemment. La classe moyenne et ses jeunes représentants (souvent étudiants) ont donné de la voix, et organisé d'importantes manifestations (au moins 40.000 personnes à Moscou, et des manifs de plus faible ampleur dans de nombreuses villes du pays).

Le déclencheur: des fraudes électorales constatées dans de nombreux bureaux de vote, qui ont ravivé l'énervement d'une certaine frange de la population contre Russie unie, le parti ultra-majoritaire au parlement, qui en plus perdait 15 points (de 65% à 49%). Le fait qu'il conserve la majorité a ajouté à la suspicion.

Le journalistes européens se sont empressés d'y voir une répétition du scénario "arabe" et de se féliciter d'une nouvelle victoire de la démocratie occidentale.

En réalité, de nombreuses personnes venues au meeting n'exigeaient pas le départ de Vladimir Poutine, ni un changement de régime. Première raison: l'opposition est extrêmement divisée, trop pour lui tenir tête. Quoi qu'on pense des fraudes survenues aux élections, Poutine conserve un soutien massif en Russie. Son intervention d'hier à la télévision montre qu'il garde la main sur la vie politique. Deuxième raison: les Russes sont prudents avec les révolutions. Ils n'ont pas oublié celle de 1917, et les événements des années 1990 qui avaient tout d'une révolution et ont eu des conséquences très dures. Ils ne veulent pas revivre ces traumatismes.

La vraie revendication c'est avant tout des élections propres, et le respect des institutions démocratiques. En soi c'était un message fort en Russie, et je ne crois pas qu'il faille à tout prix plaquer un "scénario arabe" sur ces événements ou souhaiter quoi que ce soit à la place des Russes.

Les situations (notamment au niveau social) sont à mon sens fondamentalement différentes.

7 0

Vous aussi, participez au débat :
Un printemps démocratique a-t-il une chance en Russie ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Laurent Mesuré non

    16 décembre 2011, 14:45

    Laurent Mesuré Consultant en Informatique
    Le respect des institutions. Pas des institutions démocratiques. La notion de démocratie pour le citoyen russe est très différente de celle que nous lui attribuons. De plus, il faut différencier la jeune population, et aussi différencier les villes de la campagne.
    Et en cas de printemps russe, si temps que cela puisse exister, Poutine ne laissera pas faire. et il n'hésitera pas à utiliser la force. Nous parlons là de quelqu'un qui n'a pas hésité à utiliser des gaz de combat contre sa propre population.
    "Dans un pays où la vie ne vaut rien, ou la mort a longtemps été une délivrance."
    De plus poutine est l'héritier du KGB dont il est issu, avec tout ce que cela implique comme comportement.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Hugo Natowicz non

    16 décembre 2011, 15:03

    Hugo Natowicz

    @Laurent Mesuré 

    Certes pas évident de parler de "démocratie russe", mais tout de même. Quelle est la notion juste de "démocratie"? Celle que les Russes construiront eux-mêmes, dans les crises, l'effort et peut-être le sang, ou celle que l'Otan est impatiente d'importer à coups de canons? Ou celle de l'Union européenne, qui ignore les referendums et la volonté populaire? Vaste débat…

    La société civile, dont le fer de lance est la classe moyenne connectée à Internet, a montré qu'elle pouvait donner de la voix. C'est quelque chose de notable, et il reste à voir si le mouvement sera soutenu ou non. Poutine semble être un homme de fer, mais il est à l'écoute des humeurs populaires. Le Kremlin a horreur des soulèvements et s'appuie beaucoup sur des sondages pour gouverner.

    L'appel des manifestants a eu un effet, et on a entendu hier que les premières concessions: les gouverneurs devraient être à nouveau élus (certes après un "filtrage" présidentiel), et la loi sur la création de partis devrait être assouplie. C'est quelque chose qu'il faut suivre, pour voir si ce sera suivi d'actes.

    Cette suite va dépendre de l'essoufflement ou non des manifestations.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Nico Guisset oui

    16 décembre 2011, 18:43

    Nico Guisset un liquidateur insurgé

    @Hugo Natowicz 

    Concernant votre premier paragraphe:

    La démocratie est le choix du peuple. Il peut exister effectivement différentes formes de démocratie, même au sein de l'Occident, mais le terme ne peut en aucun cas être mis en rapport avec le régime russe actuel.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Laurent Mesuré non

    16 décembre 2011, 14:46

    Laurent Mesuré Consultant en Informatique
    oops si Tant est que cela puisse exister.
    Désolé pour les fautes.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Philippe Couve
Philippe Couve
Pourquoi le parti de Poutine va gagner les élections
Photo de Philippe Couve
Philippe Couve
Manifestations contre les "élections truquées"
Photo de Yann Vallerie non
Yann Vallerie Président de l'association Jeune Bretagne. Contributeur à l'agence Novopres
Les élections russes ou le rejet de l'Occident
Photo de Anne Nivat non
Anne Nivat Grand reporter indépendante
Poutine reste populaire, mais pas pour deux fois six ans !
Photo de Steven Jambot
Steven Jambot Journaliste
L'opposition dans la rue dès le lendemain des législatives du 4 décembre 2011
Photo de Laurent Mesuré oui
Laurent Mesuré Consultant en Informatique
oui c'est possible, mias cela reste difficile.
Photo de Tatiana Kalouguine
Tatiana Kalouguine Journaliste Newsring
De nouvelles manifestations contre la fraude électorale
Photo de Victor Garcia
Victor Garcia Ex-journaliste à Newsring.
Vladimir Poutine, sûr de gagner, n'exclut pas de rester au pouvoir jusqu'en 2024
Photo de Victor Garcia
Victor Garcia Ex-journaliste à Newsring.
Vladimir Poutine élu au premier tour avec 63,9% des voix
Photo de Victor Garcia
Victor Garcia Ex-journaliste à Newsring.
Chaise musicale : Dmitri Medvedev devient Premier ministre de Poutine
Photo de Nadir Chougar
Nadir Chougar Journaliste Newsring
Syrie : Fillon presse Hollande de convaincre Poutine de lâcher Bachar al-Assad
Photo de Rømåîn Vf non
Rømåîn Vf Consultant en communication
Tant que la Russie n'aura pas tué son père, l'URSS, elle ne sera pas une démocratie
Photo de Nadir Chougar
Nadir Chougar Journaliste Newsring
Russie : Les anti-Poutine mobilisés en masse à Moscou
Photo de Thomas Béguin non
Thomas Béguin
Pussy Riot - un prétexte sympa pour taper sur la Russie ?
Photo de Axel Swynghedauw oui
Axel Swynghedauw étudiant journalisme IEJ Paris
Vladimir Poutine, a Tsar is born
Photo de Brice Lahaye
Brice Lahaye Journaliste Newsring
Nicolas Sarkozy rend visite à Vladimir Poutine en Russie
Photo de Brice Lahaye
Brice Lahaye Journaliste Newsring
Russie : Vladimir Poutine champion de la répression ?
Photo de Romain Pomian-Bonnemaison
Romain Pomian-Bonnemaison Journaliste Newsring
Poutine veut interdire l'adoption pour les pays ayant légalisé le mariage gay
Photo de Antoine Lagadec
Antoine Lagadec Journaliste
Edward Snowden : Pour Vladimir Poutine, les Etats-Unis ont «coincé» l'informaticien en Russie
Photo de Matthieu Bidan
Matthieu Bidan
Lady Gaga appelle les homosexuels à la «révolution» en Russie

Principaux arguments "Oui"

Photo de Elkik Antoine oui
Elkik Antoine
La France est une pseudo démocratie
Photo de Chimulus Dessinateur oui
Chimulus Dessinateur dessinateur de presse
Oui, enfin il faut l'espérer

Principaux arguments "Non"

Photo de Manu Camille Fusier non
Manu Camille Fusier de passage sur cette planète qui devait être bien belle avant l'arrivée de l'humain !
La liberté d'expression bafouée
Photo de Christian Creseveur non
Christian Creseveur Dessinateur et scénariste
Les russes savent aussi faire la révolution… mais il la font parfois contre eux-mêmes !

Derniers arguments

Photo de Daniel Salvatore Schiffer oui
Daniel Salvatore Schiffer Philosophe
Après Julian Assange, pour les Pussy Riot au nom de la liberté d'expression
Photo de Chimulus Dessinateur oui
Chimulus Dessinateur dessinateur de presse
Oui, enfin il faut l'espérer
Photo de Christian Creseveur non
Christian Creseveur Dessinateur et scénariste
Les russes savent aussi faire la révolution… mais il la font parfois contre eux-mêmes !
Photo de Manu Camille Fusier non
Manu Camille Fusier de passage sur cette planète qui devait être bien belle avant l'arrivée de l'humain !
La liberté d'expression bafouée
Photo de Elkik Antoine oui
Elkik Antoine
La France est une pseudo démocratie