Nouvelle donne

Après la crise économique, la crise politique. Lundi 7 mai, Antonis Samaras, le leader des conservateurs grecs, a échoué à former un gouvernement de coalition après les élections législatives du 6 mai. Le scrutin a consacré l’effondrement des [...]

Lire la suite

Photo de Eric Coquerel non
Eric Coquerel
Secrétaire national du Parti de gauche

A l'Europe de changer de politique, à nous d'écouter les Grecs

D’abord ce n’est pas à nous que revient de décider d’une sortie éventuelle de la Grèce de la zone euro, mais au peuple Grec. Ensuite, on le voit, ce que réclame la nouvelle force de gauche radicale grecque n’est pas une sortie de l’Europe ou de l’euro. Le parti Syriza, l’équivalent grec du Front de gauche, refuse le plan d’austérité injuste et inefficace qui lui est imposé. C’est très différent d’une sortie de l’euro.

L’autre solution serait que l’Europe réalise enfin que cette politique d’austérité imposée à la Grèce et à d’autres pays est en train de la mener à la catastrophe. Ces méthodes ne font qu’aggraver la crise. C’est à l’Europe de changer, car sa politique n’est pas viable. C’est donc à nous d’écouter les Grecs.

Ce qui se passe en France, l’arrivée de la gauche au pouvoir et la fin du couple Sarkozy-Merkel met la question sur la table : est-ce qu’on continue ou est-ce qu’on change les règles?

8 8

Vous aussi, participez au débat :
«Mesures barbares»: La Grèce doit-elle quitter la zone euro ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Richard Trigaux non

    08 mai 2012, 16:40

    Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
    Changer les règles me paraît indispensable, si on veut débuguer les finances de l'Europe. Quitter l'Europe serait une folie... Oh, attendez... continuer comme ça serait une plus grande folie encore.

    Ou bien oui, quittons l'Europe, si il n'y a plus moyen de faire raison entendre. Et formons quelque chose d'autre, l'Euromaghreb, par exemple, encore plus grand et encore plus fort, mais sur des bases saines cette fois. Je crois qu'on serait déjà une douzaine de pays...
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé non

    09 mai 2012, 02:44

    Profil supprimé Citoyen /\

    @Richard Trigaux 

    Le probleme reside en deux points :
    -Pas de gouvernance economique europeenne, pas de politique harmonisée, aucune synergie
    -L'asservissement à une oligarchie financiere, devenue propriétaire du pouvoir économique et donc social de nos pays

    Le premier point est facilement résolvable
    Le deuxieme me parait nettement plus compliqué, mais vous proposez un début d'alternative : se rapprocher de nouveaux pays, créer de nouveaux marchés pour se sortir du joug de nos alliés actuels.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Richard Trigaux non

    09 mai 2012, 08:14

    Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.

    @Profil supprimé Profil supprimé 

    :-)


    A propos de se rapprocher d'autres pays, on peut aller encore plus loin: je mentionne le projet Desertec, qui consisterait à construire d'immenses fermes à énergie en Afrique du Nord, afin d'assurer les besoins énergétiques de l'Europe tout en sortant rapidement et radicalement du nucléaire/effet de serre.
    Si un tel projet est réalisé en commerce équitable (sinon ce serait du colonialisme), alors il pourrait être le début d'une collaboration mutuellement bénéfique entre les pays d'Europe et les nouvelles démocraties Arabes, et pourquoi pas la base d'une nouvelle union, peut-être moins intégrée que l'actuelle Europe, mais bien plus efficace.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé non

    09 mai 2012, 14:26

    Profil supprimé Citoyen /\

    @Profil supprimé Profil supprimé 

    vous avez totalement raison, tout est une question d'équité
    Il n'y aura plus de commerce stable et durable dans le futur sans justice sociale, et l'Europe doit proposer une alternative plus "humaine" aux pays producteurs du sud
    Le probleme risque de se poser le jour ou nous ne consommmerons plus assez americain, mais l'europe est forte, j'ai foi en elle
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Richard Trigaux non

    22 mai 2012, 12:12

    Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.

    @Profil supprimé Profil supprimé 

    Oui, ce qui a provoqué l'enthousiasme de l'Europe, du moins au début, c'est justement le côté humain: fin des guerres, droits de l'homme, abolition de la peine de mort, etc. C'est surtout cela qu'il faut préserver.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Pierrick Tillet oui

    09 mai 2012, 08:02

    Pierrick Tillet
    "Changer les règles", préconise aussi Richard Trigaux ci-dessus... mais trop tard ! C'est un rêve impossible. L'UE du traité de Lisbonne est en état de mort clinique. Trop sclérosée, trop liée aux lobbies de la finance internationale pour être amendée, voire même réanimée.

    Construire une nouvelle Europe, ça oui ! Mais sur les décombres de la précédente. Pas d'autres perspectives. En écoutant les Grecs.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Réaction en attente de modération ou supprimée.

  • Photo de Non connecté
  • Réaction en attente de modération ou supprimée.

  • Photo de Non connecté
  • Réaction en attente de modération ou supprimée.

  • Photo de Non connecté
  • Photo de Jean-Marie Gumy

    12 mai 2012, 13:40

    Jean-Marie Gumy blogueur
    La Grèce est-elle capable de discipline? L'Allemagne est-elle capable de légèreté? Dans un couple, si l'un travaille dur et fait l'argent alors que l'autre s'amuse et boit des verres, ça finit en général très mal. La solidarité, ça peut marcher le temps du coup de foudre, de l'idéal. "Super l'Europe, elle me subventionne pour mes projets un brin foireux. Je m'amuse, je paye pas mes impôts, je cache ma recette au fisc" Quelques années plus tard: "Ah? Hein! tu dis quoi? je dois te rembourser...et avec intérêts? t'as aussi tes difficultés? Tu peux plus rien me donner et tu veux tout me reprendre?"

    Voilà. Les Etats, l'Europe, c'est aussi compliqué qu'un couple à la dérive. Et quand le libre-échangisme se joue à 27, ça devient très très compliqué. Et franchement, le Grand Soir de Mélenchon, c'est un truc à la con pour les gogos. Avec Le Pen en duo, les deux enfoirés forment un couple qui a de beaux jours devant lui.
    1 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Eric Verhaeghe oui

    14 mai 2012, 09:18

    Eric Verhaeghe Fondateur de Parménide, auteur, homme libre
    Je partage le constat sur le caractère destructeur des politiques économiques telles qu'elles sont menées, en revanche, je ne partage pas l'idée selon laquelle seuls les Grecs pourraient décider de leur sortie de la zone euro.
    1° depuis le traité de Maastricht, les membres de l'UE ont renoncé à l'outil monétaire pour conduire leurs politiques économiques: ils ne peuvent plus laisser leur monnaie flotter pour absorber un choc temporaire, comme la France ou la Grèce l'ont régulièrement fait durant les années 70. Ils se sont condamnés à n'agir que sur le levier budgétaire, càd la dépense publique, donc la dette publique, pour réagir et essayer de relancer l'activité. Le Traité de Maastricht était donc porteur de la crise des finances publiques que nous connaissons. Il est assez curieux - au passage - que ceux-là mêmes qui l'ont voté et n'en expriment aucun regret, jouent les pères la vertu sur les conséquences de leurs choix.
    2° une zone monétaire est d'abord un espace de coopération. Il serait extravagant que cette coopération fonctionne sur des droits individuels à engager la communauté sans discussion et sans contrepartie. La Grèce ne peut disposer de ce droit.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Pierre Destrée oui

    14 mai 2012, 11:30

    Pierre Destrée Blogueur d'Olibrius
    c' est l' Europe qui a accepté ce pays qui n' aurait jamais dû faire partie de l' Europe, puisqu' il ne remplissait pas les conditions !
    et nous voyons bien que c' est de pire en pire !
    vouloir sauver la Grèce au risque de faire sombrer les autres ?
    1 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Réaction en attente de modération ou supprimée.

  • Photo de Non connecté
  • Réaction en attente de modération ou supprimée.

  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Guillaume Klossa non
Guillaume Klossa Ancien conseiller ministériel, président du think tank EuropaNova
Restreindre le club des pays membres de l’euro ne serait bénéfique ni à eux, ni aux pays exclus
Photo de Dominique Plihon oui
Dominique Plihon Professeur d'économie financière à Paris XIII et président du Conseil scientifique d’Attac
Annuler totalement la dette grecque sera nécessaire
Photo de Bryan Defer non
Bryan Defer Étudiant en droit à l'université Paris X, militant PS
Revenir au franc c'est renier l'Europe..
Photo de Esnpi Cobri non
Esnpi Cobri
L'Europe doit enfin devenir une fédération et soutenir ses membres
Photo de Profil supprimé oui
Profil supprimé
Il ne faudrait pas que le grecs gâchent cette « bonne crise »
Photo de Tatiana Kalouguine
Tatiana Kalouguine Journaliste Newsring
La presse européenne entre espoir et scepticisme
Photo de Tatiana Kalouguine
Tatiana Kalouguine Journaliste Newsring
Si la Grèce sortait de la zone euro...
Photo de Profil supprimé oui
Profil supprimé
Caprice d'enfants gâtés
Photo de Victor Garcia
Victor Garcia Ex-journaliste à Newsring.
«La zone euro peut supporter une sortie de la Grèce»
Photo de Aurelie Darbouret
Aurelie Darbouret Ex-Journaliste à Newsring
La Grèce hors de la zone euro, un "non-sens" pour Jean-Claude Juncker
Photo de Tatiana Kalouguine
Tatiana Kalouguine Journaliste Newsring
Grèce : de nouvelles élections en juin «dans de très mauvaises conditions»
Photo de Tatiana Kalouguine
Tatiana Kalouguine Journaliste Newsring
La sortie de la Grèce de la zone euro étudiée à Bruxelles, selon un commisaire
Photo de Stanislas Jourdan oui
Stanislas Jourdan journaliste & blogueur
L'euro est un carcan, en sortir ouvre des possibilités inédites
Photo de Richard Trigaux oui
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
Statistiquement, des erreurs sont obligatoires
Photo de Victor Garcia
Victor Garcia Ex-journaliste à Newsring.
Juncker : une sortie de la Grèce de la zone euro est «gérable» mais «non souhaitable»
Photo de Brice Lahaye
Brice Lahaye Journaliste Newsring
Euro : Hollande et Merkel vont discuter de l'avenir de la Grèce
Photo de Brice Lahaye
Brice Lahaye Journaliste Newsring
Euro : Hollande et Merkel mettent la pression sur la Grèce
Photo de Nadir Chougar
Nadir Chougar Journaliste Newsring
Hollande : «La Grèce est dans l’euro et doit y rester»
Photo de Émilie Frelat
Émilie Frelat Journaliste Newsring
Angela Merkel à Athènes : une «provocation» source de tensions pour les manifestants grecs
Photo de Émilie Frelat
Émilie Frelat Journaliste Newsring
Zone euro en récession : l'austérité mise en cause

Principaux arguments "Oui"

Photo de Kelly-Eric Guillon oui
Kelly-Eric Guillon
La différence entre "devoir" et "pouvoir"
Photo de Pierrick Tillet oui
Pierrick Tillet
Grèce : début de l'insurrection civique contre l'Union européenne du traité de Lisbonne

Principaux arguments "Non"

Photo de Richard Trigaux non
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
Il faut débuguer les finances absurdes de l'Europe, et non pas punir ses membres.
Photo de Tahar Laseptiememewilaya non
Tahar Laseptiememewilaya
Non, l’euro ne survivra pas la sortie de la Grèce de la zone euro

Derniers arguments

Photo de Kelly-Eric Guillon oui
Kelly-Eric Guillon
La différence entre "devoir" et "pouvoir"
Photo de Emmanuel Poilane non
Emmanuel Poilane Directeur de la fondation France Libertés
Si j'étais Grec et que je lisais les déclarations de l'OCDE, j'aimerais quitter l'Europe !
Photo de Alexandre Havet non
Alexandre Havet Trader/Blogueur www.margincall.fr
Si la Grèce sort, d'autres pays suivront et nos Banques s'effondreront
Photo de Laurent Guibert non
Laurent Guibert Fondateur du BLOG ANTI EUROPE (blogantieurope.unblog.fr)
Non, c'est à l' Allemagne de quitter l'euro.
Photo de Profil supprimé oui
Profil supprimé Blogueur Royal-Artillerie
Investir massivement l'évasion