Sous pression

Le suicide de Luc B., inspecteur du travail, survenu en mai 2011, devrait être reconnu comme un accident du travail par le ministre du Travail Xavier Bertrand, a annoncé le ministère vendredi 13 avril. Depuis plusieurs mois, la profession [...]

Lire la suite

Photo de Sandrine de Monsabert oui
Sandrine de Monsabert
chercheur, mère de famille, blogueur, membre d'associations, amie en plus du reste

L'inspection est un Méta regard qui préserve le système de ses dérèglements

Cette histoire de méta-regard prend place dans une approche systémique de nos environnement.

Grâce à l'inspection du travail, le travail a changé de statut. Avant il était un moyen de vivre ou un moyen de production, maintenant c'est un système qui entre en jeu dans le co-développement de chacun et de leurs environnements. Une approche historique permet d'observer à quel point cet évènement a influencé l'espérance de vie, le niveau de vie, le niveau d'instruction, la qualité de la production, l'écologie des systèmes de production etc. Cette inspection a été une des premières inspections systémiques de grande ampleur à se mettre en place.

Les systèmes ont besoin d'être informés pour fonctionner. Les dispositifs d'évaluation alimentent l'information et permettent simplement au système de fonctionner.

Sans système d'information c'est l'anarchie, la gabegie ou l'inertie.

Il y a encore des pays sans inspection du travail, il ne s'agit pas de les dénoncer, ils subissent les régimes politiques plus qu'ils ne les choisissent, mais ils donnent l'occasion de comparer. Observer un pays avec ou sans inspection du travail est un bon moyen de répondre à cette question...

0 1

Vous aussi, participez au débat :
L'Inspection du travail sert-elle à quelque chose ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Gidmoz Gidmoz non

    30 mai 2012, 21:54

    Gidmoz Gidmoz ingénieur, libertarien, école autrichienne d'économie, chercheur en science économique
    @Sandrine de Monsabert
    Il n'existe pas de système. Il existe un contrat entre deux individus. Le tribunal est le moyen unique de trancher un différent entre deux individus. Tout autre moyen est couteux et nuisible.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Sandrine de Monsabert oui

    31 mai 2012, 07:55

    Sandrine de Monsabert chercheur, mère de famille, blogueur, membre d'associations, amie en plus du reste

    @Gidmoz Gidmoz 

    Le tribunal est couteux aussi. Il s'appuie sur des lois et même un système de lois. Les individus sont défendus par des syndicats ou des corporations, un exécutif à son niveau qui entreprend le législatif pour faire reconnaitre un milieu spécifique et demande des lois spécifiques. Si d'un côté il y a un droit des contrat et de l'autre un droit du travail ... c'est qu'un contrat de travail ne peut être traité par le droit des contrats. La personne, sujet du contrat de travail n'est pas un "objet" de contrat.

    Démonter le système qui existe depuis bien avant la révolution, quoi que vous en disiez, serait revenir à l'époque du Moyen-âge et faire de la raison du plus fort la meilleure. Il y a des fables pour évoquer combien ce serait couteux sur de nombreux points de vue. Quelque cout qu'aient les systèmes, même en situation de crise, il est important de ne pas s'en libérer. Observez l'Italie maintenant qui se libère des principes de solidarité sous prétexte que l'état n'a plus les moyens d'être solidaire de la personne... Et voyez vers quoi on va .
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Gidmoz Gidmoz non

    31 mai 2012, 10:14

    Gidmoz Gidmoz ingénieur, libertarien, école autrichienne d'économie, chercheur en science économique

    @Sandrine de Monsabert 

    @Sandrine de Monsabert
    Deux commerçants, un allemand et un français, conviennent d'un contrat. Ce contrat prévoit qu'un de leur ami commun, expert, sera le seul juge d'un éventuel litige entre eux. C'est le juge arbitral. Un avocat n'est pas nécessaire. Le jugement rendu par ce juge arbitral sera exécuté par les polices françaises et allemandes. Son jugement aura la même force qu'une décision rendue par un tribunal étatique. Le juge arbitral est aussi utilisé entre deux commerçants français.

    Cet exemple simple montre qu'un contrat fonctionne sans aucun "système de loi". Le contenu du contrat est une loi entre les contractants. Le code civil le rappelle dans son article 1134. Le cout d'un juge arbitral peut être rendu aussi faible que les contractants le souhaitent. Le quasi-monopole étatique de la Justice rend les tribunaux excessivement couteux et longs.

    Votre argument du contractant qui serait lui-même "objet du contrat" ne tient pas. C'est le produit du travail qui fait l'objet du contrat. Et non pas la personne physique contractante. Ainsi nos deux commerçants peuvent convenir d'une vente de service. Le travail est une vente d'un service rendu par un vendeur à un acheteur.
    0 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Ingliche Titcheur non
Ingliche Titcheur Blogueuse
Des inspections plus fréquentes pour une évaluation plus juste
Photo de Catherine Lefebvre non
Catherine Lefebvre écrivain et blogueuse : gratitude le blog de Cathie Fidler
La mort programmée des inspecteurs
Photo de Héléna Fallas non
Héléna Fallas
Le retour des petits chefs, c'est archaïque
Photo de Sarah Callot oui
Sarah Callot Réalisatrice
Les producteurs ne sont pas assez contrôlés pour leurs abus
Photo de Hervé Novelli non
Hervé Novelli Ancien député (UMP) d'Indre-et-Loire, ancien ministre, maire de Richelieu
Les critiques de la Capeb et de la FFB sont infondées
Photo de Nayon Le Savorêt oui
Nayon Le Savorêt Privé d'emploi, militant communiste
Le patron crée la richesse, l'ouvrier aussi. Pourquoi l'un et pas l'autre contrôlerait l'entreprise ?
Photo de Olivier Laffargue
Olivier Laffargue Ancien journaliste Newsring
Deux départs de feu dans la centrale nucléaire de Penly
Photo de Michel Vergez oui
Michel Vergez Inspecteur du travail
Nous sommes incapables de répondre à la demande, tant individuelle que collective
Photo de Zahir Farès oui
Zahir Farès
Une institution remise en cause en raison du dogme libéral
Photo de Zahir Farès oui
Zahir Farès
Il est remarquable l'une des principales missions des Etats manque de moyens
Photo de Rédaction Ergopurmalt oui
Rédaction Ergopurmalt Consultants en cabinet d’ergonomie
Le point de vue de consultants en ergonomie
Photo de Carole Llewellyn oui
Carole Llewellyn Ecrivain, docteur en littérature américaine
Certains pays ont une culture du travail beaucoup plus forte que nous.
Photo de Didier Epsztajn oui
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
La délinquance patronale doit être sanctionnée
Photo de Eric Verhaeghe non
Eric Verhaeghe Fondateur de Parménide, auteur, homme libre
La richesse de l'industrie française, c'est l'innovation, pas le travail
Photo de Richard Trigaux oui
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
Statistiquement, des erreurs sont obligatoires
Photo de Brice Lahaye
Brice Lahaye Journaliste Newsring
Incident à l'usine de retraitement des déchets nucléaires Areva de Beaumont-Hague
Photo de Brice Lahaye
Brice Lahaye Journaliste Newsring
L'endettement des hôpitaux pointé du doigt par l'Inspection générale des finances
Photo de Arnaud Boisteau
Arnaud Boisteau Journaliste Newsring
Claude Guéant : ouverture d'une enquête préliminaire sur les primes en liquide perçues
Photo de Christian Caullet non
Christian Caullet épicier qui sait ce que compter veut dire
Démocratie et ploutocratie
Photo de Jean-Marie Picale non
Jean-Marie Picale
Une vraie réforme de la retraite, retrouvons le bon sens, la générosité, de nos anciens

Principaux arguments "Oui"

Photo de Zahir Farès oui
Zahir Farès
Il est remarquable l'une des principales missions des Etats manque de moyens
Photo de Rédaction Ergopurmalt oui
Rédaction Ergopurmalt Consultants en cabinet d’ergonomie
Le point de vue de consultants en ergonomie

Derniers arguments

Photo de Didier Epsztajn oui
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
La délinquance patronale doit être sanctionnée
Photo de Rédaction Ergopurmalt oui
Rédaction Ergopurmalt Consultants en cabinet d’ergonomie
Le point de vue de consultants en ergonomie
Photo de Robert Branche oui
Robert Branche Conseil, écrivain, ancien Commissaire à l'industrialisation
Oui si elle avait les moyens de sa mission
Photo de Zahir Farès oui
Zahir Farès
Il est remarquable l'une des principales missions des Etats manque de moyens
Photo de Zahir Farès oui
Zahir Farès
Une institution remise en cause en raison du dogme libéral