Détricotage

François Hollande a annoncé le 4 avril qu'il prendra, dès le premier mois après son élection, un décret sur le «droit de partir en retraite à 60 ans pour les personnes ayant commencé à travailler à 18 ans et cotisé 41 annuités». Ceci après [...]

Lire la suite

Photo de Didier Epsztajn oui
Didier Epsztajn
animateur du blog "entre les lignes entre les mots"

Choix démocratiques contre fausse évidences du néolibéralisme

Pour débattre d'une situation sociale, il convient de commencer par aller au fond des choses, mettre en sens les réalités si mal décrites, puis argumenter sur ce que nous souhaitons. Dire oui à un projet d'espoir.

Contrairement au refrain des libéraux, le droit à la retraite ne relève pas d’impératifs techniques (démographie, ou financement) mais d'un choix politique démocratique, dans un pays parmi les plus riches du monde.

Pourquoi ne pas poser "la signification politique , donc contingente, conventionnelle, et en même temps source de droits garantis à un âge qui ne peut être laissé à l'initiative privée mais doit être le même pour tous (j'ajoute : et pour toutes), et obligatoire dans ses effets, comme l'est la majorité à 18 ans", comme le propose Bernard Friot dans L'enjeu des retraites (La dispute), 

Voir note de lecture http://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2010/04/30/pour-lextension-du-salaire-continue/

L'auteur argumente en détail sur la situation réelle, les inventions intéressées des libéraux (pour détruire la répartition et favoriser la capitalisation) et les choix qui s'offrent à nous. Des arguments que l'on retrouvera aussi dans l'ouvrage d'ATTAC et de la Fondation Copernic : Retraites l'heure de vérité (Syllepse 2010), 

Voir note de lecture http://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2010/05/04/choix-democratiques-contre-fausse-evidences-du-neoliberalisme/

2 2

Vous aussi, participez au débat :
Doit-on rétablir la retraite à 60 ans ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Martin France non

    19 mai 2012, 12:35

    Martin France Etudiant en Grandes Ecoles
    Mais pourquoi parler de problème idéologique, faire des lois, alors que la retraite devrait-être un choix pour chacun.

    Supposons que nous décédions à 80ans, que l'on cotise en moyenne 50% de notre salaire pour la retraite (ce sont pour des aides de calcul et bien sur des moyenne, les plus riches paieront plus). Et bien si vous travaillez de 20 ans à 60 ans, vous pouvez partir à la retraite mais avec 2/3 (40/60) de votre cotisation, c'est à dire 33% de votre salaire moyen.

    Si vous partez à 70 ans, cela fait 5/6 de votre cotisation (environ 43% de votre salaire moyen).

    Et si vous voulez partir à 50 ans libre, à vous, mais vous ne toucherez que 1/2 de votre cotisation soit 25% de votre salaire moyen.

    Ainsi, chacun fait ce qu'il veut sans pour autant voler ce qui travaille plus longtemps (par choix). Si vous voulez travaillez plus longtemps, vous le pouvez, mais vous êtes rettribuer pour cela, tout simplement parce que vous vivez moins de temps au chevet de l'état. Si vous voulez travaillez moins longtemps, vous le pouvez mais vous êtes moins rémunéré.

    En plus avec ce système de pourcentage aussi simple, les comptes sont équilibrés, la liberté et l'égalité garantie.
    2 1
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Guillaume Ballin non

    23 mai 2012, 12:30

    Guillaume Ballin Développeur informatique.

    @Martin France 

    Totalement d'accord avec vous. Le pire c'est que c'est un système bien connu (la retraite à points) qui est très simple à mettre en place et rêglerait définitivement le problème des retraites.
    Seulement, plus de possibilité de faire de la démagogie politique sur le sujet et surtout, aucun des 2 partis n'en a le courage.
    1 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Inte avis non
Inte avis responsable
pour l'imposition du vote blanc, par les électeurs eux-mêmes et non pour sa reconnaissance
Photo de John Philip Manson oui
John Philip Manson ancien blogueur
Sortir du nucléaire, une fausse solution
Photo de Didier Epsztajn oui
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
Il s'agit en fait d'une aide aux créanciers de la Grèce
Photo de Didier Epsztajn oui
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
Un/des mouvement(s) comme une colère profonde à l’appropriation du monde par une minorité
Photo de Didier Epsztajn contre
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
Présomption de légitime défense = Permis de tuer
Photo de Didier Epsztajn oui
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
Débarrasser Marx des lectures mécaniques, déterministes, simplificatrices ou universitaires
Photo de Didier Epsztajn oui
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
Non aux fausses solutions du capitalisme vert
Photo de Didier Epsztajn pour
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
Comment ne pas être pour l'égalité des droits
Photo de Didier Epsztajn contre
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
Résolument contre la notation : noter c'est entrer par effraction dans le mouvement de la pensée 
Photo de Didier Epsztajn contre
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
Oulémas de pacotille contre faux Voltaire
Photo de Didier Epsztajn Palestiniens
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
Contre l'Etat ethnique israélien, un ou des Etat(s) de citoyen-ne-s égaux en droit
Photo de Didier Epsztajn pour
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
Un droit attaché aux besoins, une avancée locale sur un champ limité
Photo de Didier Epsztajn contre
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
En finir avec la compétitivité
Photo de Didier Epsztajn Palestiniens
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
Le droit à « l’autodéfense d’Israël » : une énorme victoire de la propagande
Photo de Didier Epsztajn
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
L’automobile de crise en crise
Photo de Kelly-Eric Guillon oui
Kelly-Eric Guillon
Oui, du moins en ce qui concerne la façon dont ils devraient être considérés.
Photo de Didier Epsztajn non
Didier Epsztajn animateur du blog "entre les lignes entre les mots"
Nous sommes toutes et tous des êtres humains
Photo de Ville Trente non
Ville Trente blogueur
il s'agit juste de remettre la voiture à sa place
Photo de Ville Trente oui
Ville Trente blogueur
qu'est-ce qu'une ville 30
Photo de Joséphine Bouvier
Joséphine Bouvier
OUI !

Principaux arguments "Oui"

Photo de Christian Caullet oui
Christian Caullet épicier qui sait ce que compter veut dire
Retraites : la logique de la répartition
Photo de Christian Caullet oui
Christian Caullet épicier qui sait ce que compter veut dire
Longévité et durée de cotisation

Principaux arguments "Non"

Photo de Pierre Schaegis non
Pierre Schaegis Responsable UNI-MET 68, militant et chargé de campus à l'UMP à Mulhouse, étudiant en droit
Retraite à 60 ans : Français à terre économiquement parlant.
Photo de Pierre Schaegis non
Pierre Schaegis Responsable UNI-MET 68, militant et chargé de campus à l'UMP à Mulhouse, étudiant en droit
Le rétablissement de la retraite à 60 ans, un gouffre économique.

Derniers arguments

Photo de Christian Caullet oui
Christian Caullet épicier qui sait ce que compter veut dire
Retraites : la logique de la répartition
Photo de Christian Caullet oui
Christian Caullet épicier qui sait ce que compter veut dire
Longévité et durée de cotisation
Photo de Christian Caullet oui
Christian Caullet épicier qui sait ce que compter veut dire
Renouvellement
Photo de Jacques-Andre Mayeur non
Jacques-Andre Mayeur
Un peu de bon sens !
Photo de Christian Caullet oui
Christian Caullet épicier qui sait ce que compter veut dire
Le plein emploi d'abord