A l'Assemblée, loin du Bourget Photo : Chesnot/SIPA

Réforme bancaire : le texte examiné à l'Assemblée, loin des promesses du Bourget

La réforme bancaire est examinée en première lecture à partir de mardi 12 février à l'Assemblée nationale. Le texte présenté par le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, est jugé très éloigné du projet initial de stricte séparation des [...]

Lire la suite

Photo de Olivier Champion oui
Olivier Champion

Ce n'est pas une mesure technique cela va bien plus loin

La séparation des banques et plus généralement des institutions financières,

  • banques commerciales de dépôts (votre banque et celle des entreprises)

  • assurances

  • et enfin les banques d'affaires (spéculation, bourse)

Doit, pour être répandue, être située dans un contexte approprié et j'entends par la qu'elle ne doit pas rester un simple litige technique qui se discute dans les salons, bien que ce lieu ne soit pas pis ou meilleur qu'un autre mais là n'est pas la question et je divague à dessein.

Mais avant de poursuivre je vous invite, si le coté technique vous échappe, à regarder cette interview de Jerôme Cazes qui explique plutôt bien les tenants et aboutissants techniques http://gold-up.blogspot.fr/ (le point de vue technique est utile à votre compréhension comme une béquille l'est à un unijambiste).

Placez-vous un siècle et demi en arrière, quelques hommes se sont battus pour abolir l'esclavage et croyez moi ou non, mais assez peu de gens se souciaient à l'époque de savoir si cela était bon ou pas. On peut de plus épiloguer, dans les salons si confortables, du comment et du pourquoi mais en l'occurrence et pour faire court, cela a été un bon coup pour l'humanité et je présume sans trop me tromper que vous ne voudriez pas être esclave (quoi que certains rêvent encore très certainement d'être les maîtres). Il ne vous viendrait pas à l'esprit de remettre en cause cet acquis et pourtant il ne date pas de si longtemps et l'esclavagisme a eu cours dans presque toute les civilisations connues d'Orient et d'Occident.

Vous pensez peut être que cela allait de soit mais je me souviens d'un texte, que j'ai étudié en classe, d'un planteur de coton d'un état du Sud qui expliquait combien il était désolé d'avoir des esclaves mais qu'il ne pouvait pas, pour des raisons économiques évidentes, faire autrement. Nous avons le même discours lorsqu'on vous dit que l'on ne peut faire autrement que délocaliser même si cela prive d'emploi des centaines de milliers de personnes et créer une inflation camouflée gigantesque. Ce qui revient à dire que les gens c'est de la marchandise ce qui est un esprit esclavagiste.

Nous nous trouvons face au même dilemme suivant : va-t-on faire avancer notre humanité ou la laisser tomber comme une vieille chaussette puante. Vous allez me dire qu'est-ce qu'il raconte çui-ci ; j'y viens.

La séparation des banques en fonction de leurs activités est un pas de plus en direction d'un concept ignoré d'un grand nombre : la république. Vous en trouverez une définition classique ici http://www.toupie.org/Dictionnaire/Republique.htm (j’apprécie ce site pour ses fruits de saison et ses images de fleurs fort évocatives).

Il semble que dans nos civilisations certaines évidences doivent être nommées et inscrites sous forme de loi  car ce qui semble naturel à tout à chacun ne l'est pas pour un petit nombre. Il faut une loi pour indiquer à certains que l'on ne doit pas voler pour ceux qui ont perdu le sens inné de la propriété. Il faut une loi pour dire que l'on de doit pas réduire quelqu'un en esclavage pour ceux qui on perdu les sens innés de la courtoisie et tout à chacun peu éventuellement à un moment ou un autre, se perdre.

Qu'est-ce que la séparation bancaire apporterait ?

Il faut se pencher quelques instants sur la spéculation. La spéculation est du domaine du pari. L'idée de base est « je vais placer quelque argent là et si les choses continuent comme elles le font je vais gagner 10% ou 20% ou plus sans rien faire » .

J'achète une maison je ne fais rien de plus et parce que le prix de l'immobilier croît, je la revends bien plus chère que je ne l'ai achetée. Je n'ai rien fait, je n'ai rien créé et sans rien faire ou très peu je m'enrichis. D'un point de vue philosophique nous retrouvons la même idéologie que le voleur ou l'escroc qui est incapable de créer ou de travailler et ne peut que prendre. Je vous ferais remarquer que cette état d'esprit est bien pis que celui de l'esclave qui lui au moins quelque que part, même si c'est lointain, à le désir de ne plus l'être. Ne croyez pas que ce que je veux dire c'est que la spéculation outrancière que l'on connaît aujourd'hui est le fait de voleurs mais c'est exactement cela que je veux dire. Ce sont les pis des pis. Lorsque la Bourse est utilisée pour ne faire que de la spéculation sur des variations de cours et non dans son but originel qui est de trouver des fonds pour développer l'industrie. (voir définition du littré et de l'INSEE http://www.insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=definitions/industrie.htm)

(Je n'ai pas trouvé de site qui explique l'utilité de la Bourse alors je l'explique rapidement.

La bourse est là pour financer des industries. Une entreprise qui a de gros besoins et qui ne veut ou ne peut pas passer par du crédit bancaire car elle ne produira que dans plusieurs années, fait appel à des financements privés (ou publics). Ceux ci donnent de l'argent en échange d'actions qui lorsque l'activité sera prospère et enfin financièrement rentable distribueront des dividendes (donc un % de la somme investie). Il y a bien une notion de risque pris par l'actionnaire qui peut ne jamais rien avoir et même perdre tout son capital.)

Nous voyons que ce principe de la spéculation folle et les cotations en temps réel des sacro-saints marchés n'a rien à faire avec une fonctionnement normal de la Bourse où devrait avoir lieu un échange d'argent et de temps contre des dividendes, temps et argent qui se matérialisent en biens ou services. Donc le temps des marchés doit être imposé par le temps de la création. Je ne dis pas que cela soit le meilleur système ou quoi que ce soit d'autre, c'est juste un système qui semble assez bien fonctionner dans son cadre d'application.

Je disais donc que ce sont des voleurs qui comme celui qui vient cambrioler votre maison ne se soucie que de lui ou au mieux de sa famille et qui se moque des conséquences pour les autres. A vrai dire il ne s'en moque pas il n'en a même pas conscience et il se persuade de son bon droit, mais ses actions sont destructrices. On le voit très bien dans toutes l'histoire moderne avec les délocalisations qui se sont faites rapidement quand ces gens devant lesquels vous bavez d'envie parce qu'ils alignent les millions, ne pouvant plus exploiter des gamins dans les mines ou faire travailler les gens 7 jours sur 7, ou qu'ils estimaient ne pas gagner assez, sont allés dans des pays bien plus complaisants, et vous ont dit qu'ils leurs apportaient le développement.

Bon revenons à la séparation des banques. Qu'est-ce que cela apporterait ?

Comme la loi contre l'esclavagisme cela donnerait un grand principe d'orientation à nos civilisations.

Le fait de séparer les banques permet d'une part de ne plus être sous le joug de la menace de ces brigands qui disent aux états « Si on coule tout le monde coule, on veut encore 1000 milliards ». Vous savez c'est comme dans les films ou le méchant avec un flingue sur la tempe de l'otage dit « si j'l-tue c'est-d-ta faute ». Il faut bien garder à l'esprit que les banques de dépôt ne sont pas en mauvaise santé et que c'est la partie spéculative qui l'est.

Elle permet au domaine boursier de retrouver sa raison d'être c'est à dire spéculer, mais de le faire sur de la création future et ce, avec l'argent du spéculateur.

Ensuite et surtout cela met un stop à cette idée folle que ce qui est important c'est l'argent et le pouvoir (pas le sens avoir la capacité de... mais dans le sens de « pouvoir influer sur les affaires humaines car j'ai les bonnes relations » ce qui pourrait être une bonne définition de « oligarchie »)

Pour illustrer ce que j'entends par réel pouvoir je vous demande de penser à un type comme Tesla qui a développé, entre autre, le moteur à courant alternatif. Courant alternatif qui je pense n'existe pas dans la nature. Si vous ne voyez pas en quoi c'est un homme de pouvoir je vous invite à couper votre compteur électrique pendant une toute petite semaine...

Donc séparer les banques c'est continuer à mettre fin à ces idées que nous détestons tous de l'argent pour l'argent, du pouvoir pour le pouvoir, du grand qui pense petit, du voleur qui vole légalement. C'est aussi et surtout dire que ce qui est important c'est notre pouvoir de création, d'invention, ce désir d'un présent et d'un futur plus brillant.

4 0

Vous aussi, participez au débat :
Réforme bancaire : faut-il séparer les banques de dépôt et d'investissement ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Lionel Dalla Pace oui

    09 avril 2012, 20:02

    Lionel Dalla Pace
    D accord sut l ensemble et le détail
    Cette démonstration est brillante et à le mérite de questionner sur ce que le pouvoir en le remmenant à son essence la création
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Sampler Man

    11 avril 2012, 22:26

    Sampler Man Musicien, compositeur, voyageur.
    bravo
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Cécile TREHET

    16 juillet 2012, 19:24

    Cécile TREHET
    Bien d'accord avec cette conclusion tout particulièrement !
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Jacques Franc oui
Jacques Franc Journaliste éco et High Tech
Les banques de détail continuent bien de prêter
Photo de Cécile Geng contre
Cécile Geng
Encore une belle injustice pour les pauvres et les classes moyennes
Photo de Profil supprimé contre
Profil supprimé The last man...
Et pourquoi pas renoncer directement à notre démocratie ?
Photo de Joachim Charles oui
Joachim Charles
cela donnerait le coup de pouce nécessaire à la ré-industrialisation
Photo de Julia Vergely
Julia Vergely Journaliste
Nadine Morano réagit en faveur de François Fillon
Photo de Alexandre Devecchio
Alexandre Devecchio CFJ
Le covoiturage, cache sexe des collectivités?
Photo de Tatiana Kalouguine
Tatiana Kalouguine Journaliste Newsring
Dominique Plihon : «Le coût du travail n'est pas la cause du manque de compétitivité français»
Photo de Fabien Magnenou
Fabien Magnenou Journaliste Newsring
Le juge de l'expropriation conspué par une centaine d'opposants
Photo de Alex Nantas non
Alex Nantas Libraire Indépendant
Refuser le transhumanisme équivaudrait à se priver d'une amélioration certaine de la qualité de vie
Photo de Ariane Hermelin
Ariane Hermelin Journaliste Newsring
Près de 3 millions de Français ont quitté la ville pour aller vivre à la campagne
Photo de Fabien Magnenou
Fabien Magnenou Journaliste Newsring
Dominique de Villepin dénonce un « référendum punitif » contre les chômeurs et les étrangers
Photo de Profil supprimé non
Profil supprimé Je suis Maître à Penser
Cadeaux aux Maîtres du Monde
Photo de Martin France non
Martin France Etudiant en Grandes Ecoles
A quoi serviront les banques de dépôts?
Photo de François Duport oui
François Duport un des invisibles
Rendre à l'argent son usage de base et interdire de jouer avec
Photo de Olivier Champion non
Olivier Champion
Oui, parce que non !
Photo de Cécile Geng non
Cécile Geng
On ne parle pas de l'argent sous le bon angle
Photo de Richard Trigaux oui
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
Idéologie: Pourquoi renflouer les banques, et pas la sécu ou le social?
Photo de Emmanuel Poilane oui
Emmanuel Poilane Directeur de la fondation France Libertés
Les banksters doivent aller en prison !
Photo de Christophe Hugin oui
Christophe Hugin
Ne nous trompons pas de débat.....
Photo de Jean-claude Evrard oui
Jean-claude Evrard
les contres le sont par égoisme au détriment de leurs propre enfants

Principaux arguments "Oui"

Photo de François Duport oui
François Duport un des invisibles
Nationaliser les banques de dépot et laisser les banques casino libres
Photo de Profil supprimé oui
Profil supprimé Blogueur Royal-Artillerie
Attention à la capitalisation des vrais investisseurs

Principaux arguments "Non"

Photo de Martin France non
Martin France Etudiant en Grandes Ecoles
A quoi serviront les banques de dépôts?
Photo de Jézabel Couppey-Soubeyran non
Jézabel Couppey-Soubeyran Maître de conférences à l'Université Paris 1
La séparation des activités bancaires n’est pas la solution à l’instabilité financière

Derniers arguments

Photo de François Duport oui
François Duport un des invisibles
Rendre à l'argent son usage de base et interdire de jouer avec
Photo de Frederic Provotelle non
Frederic Provotelle
Ce serait la fin de toute transparence
Photo de Martin France non
Martin France Etudiant en Grandes Ecoles
A quoi serviront les banques de dépôts?
Photo de lionel dalla pace oui
lionel dalla pace libre
Cette séparation implique une liquidation judiciaire donc un paradigme différent
Photo de Profil supprimé oui
Profil supprimé Je suis Maître à Penser
Faisons des banquiers, les nouveaux pauvres des HLM