Exploitation

Aucun pays occidental ne tolérerait une entreprise de 430 000 employés dépourvue de syndicats, employant 5% d’enfants, exigeant plus de 12 heures quotidiennes de travail sans pauses, sur des chaînes de production où les ouvriers ne peuvent ni [...]

Lire la suite

Photo de Thierry Saniez non
Thierry Saniez
Délégué général de l'association de consommateurs CLCV

On ne peut pas accuser le consommateur d’avoir fait travailler ces entreprises

Aujourd’hui, le consommateur est beaucoup plus sensible à la question de développement durable qu’il y a quelques années. Trois piliers le constituent : économique, social et environnemental. Dans la majorité, les consommateurs accordent une importance à ces questions-là, principalement concernant le social.

Le vrai problème qu’il y a aujourd’hui, c’est d’avoir une information qui soit claire, accessible et lisible, comme un label, permettant d’être certain que tel ou tel produit garanti que des normes soient respectées. C’est le cas par exemple pour le commerce équitable. Dans un tel cadre, le consommateur va avoir une démarche positive vis-à-vis de ces produits. Maintenant, il faut que l’information mise en place soit extrêmement lisible, accessible et, surtout, vérifiée.

Concernant les produits classiques, sans labels particuliers, on apprend parfois après coup que telle ou telle société fait travailler des personnes, voire des enfants, dans des conditions lamentables via une filiale ou un sous-traitant. Ca va choquer. Mais on ne peut pas accuser le consommateur d’avoir fait travailler ces entreprises, car il n’en sait rien. Ce qu’il voit dans un supermarché, dans le cadre de produits non-labellisés, c’est le prix et la qualité.

Celui qui a le moyen de savoir dans quelles conditions sont fabriqués ces produits, c’est plutôt le distributeur ou le constructeur lorsqu’il fait travailler telle entreprise dans un pays du sud ou en Europe. C’est à lui de s’assurer des conditions dans lesquelles le sous-traitant va fabriquer les produits. Il y a un lien hiérarchique et la possibilité de contrôle, alors que le consommateur n’a aucun moyen de savoir ce qu’il en est.

5 3

Vous aussi, participez au débat :
Le consommateur est-il complice des entreprises dont il achète les produits ?

Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Fabien Cazenave pour
Fabien Cazenave Chargé de développement pour le Cercle des Européens
L'Europe doit pouvoir jouer avec les mêmes règles du jeu
Photo de Cedric Ribero pour
Cedric Ribero
C'est une question de respect des travailleurs et de l'environnement
Photo de Aurélien Haumesser non
Aurélien Haumesser étudiant et développeur Web
La vraie question : Comment permettre aux produits fabriqués en France d'être plus compétitifs
Photo de Jean-Louis Gaillard contre
Jean-Louis Gaillard un Gaillard, soucieux de justice et d'environnement . Jurassien Technologue retraité-actif
Oui pour imposer nos normes de qualité, de sécurité et climatiques. Non pour le terme .
Photo de Fernand Sire oui
Fernand Sire Député UMP des Pyrénées-Orientales
Légiférer pour plus de transparence au restaurant
Photo de Vincent Peybernes oui
Vincent Peybernes Consultant Developpement Web et digital. Veilleurs, curateur, agitateur de neurones .
Les marques sont responsables, mais les consommateurs en sont un vecteur
Photo de Jean Huet non
Jean Huet Co-président de la Fédération Artisans du monde
Il y a un rôle individuel, mais aussi un travail collectif à mener
Photo de Stéphane Le Borgne oui
Stéphane Le Borgne Consultant, auditeur, citoyen engagé
indirectement oui même si cela ne saurait dédouaner entreprises et Etats de leurs responsabilités
Photo de Charles de Courson non
Charles de Courson Député UDI de la Marne, secrétaire de la commission des finances
Le consommateur n’a pas de comportement patriotique
Photo de Christophe Tournant oui
Christophe Tournant
Un bon catalyseur pour l'industrie française et un référentiel pour le consommateur
Photo de Fabien Magnenou
Fabien Magnenou Journaliste Newsring
Le rapport Jégo de mai 2010 et la «marque France»
Photo de Jean Huet non
Jean Huet Co-président de la Fédération Artisans du monde
Produire autrement pour consommer autrement !
Photo de Fabien Magnenou
Fabien Magnenou Journaliste Newsring
Dupont-Aignan : « A force d'acheter des produits fabriqués à l'extérieur, il n'y aura plus rien »
Photo de Christian Caullet oui
Christian Caullet épicier qui sait ce que compter veut dire
Le consommateur français
Photo de Thomas Baldassi non
Thomas Baldassi Lycéen, Adhérant Front National
Le Consommateur n'est pas Roi.
Photo de Christian Caullet oui
Christian Caullet épicier qui sait ce que compter veut dire
La finance est partout
Photo de Profil supprimé non
Profil supprimé Etudiant ingénieur
La faute ne peut jamais porter sur le consommateur
Photo de Fernand Sire
Fernand Sire
Mon intervention auprès de Benoît HAMON sur la transparence alimentaire
Photo de Patrick Jamet pour
Patrick Jamet retraité, infect démocrate social
Redonner du pouvoir aux consommateurs
Photo de Nicolas Ghio non
Nicolas Ghio Lycéen
C'est la loi du marché: aux grands groupes d'être plus attractifs pour concurrencer le web

Principaux arguments "Oui"

Photo de Vincent Peybernes oui
Vincent Peybernes Consultant Developpement Web et digital. Veilleurs, curateur, agitateur de neurones .
Les marques sont responsables, mais les consommateurs en sont un vecteur
Photo de Stéphane Le Borgne oui
Stéphane Le Borgne Consultant, auditeur, citoyen engagé
indirectement oui même si cela ne saurait dédouaner entreprises et Etats de leurs responsabilités

Principaux arguments "Non"

Photo de Pierre-Jean blanchon non
Pierre-Jean blanchon Directeur de La galerie des pentes à Lyon
Le consomateur est une victime.
Photo de Christophe Hugin non
Christophe Hugin
Le consommateur, en bout de chaîne, n'a pas toujours le droit de citer. Le marketing guide ces choix

Derniers arguments

Photo de Pierre-Jean blanchon non
Pierre-Jean blanchon Directeur de La galerie des pentes à Lyon
Le consomateur est une victime.
Photo de Manu Camille Fusier oui
Manu Camille Fusier de passage sur cette planète qui devait être bien belle avant l'arrivée de l'humain !
Il est complexe d'avoir connaissance de toute la chaîne d'un produit
Photo de Thomas Baldassi non
Thomas Baldassi Lycéen, Adhérant Front National
Le Consommateur n'est pas Roi.
Photo de Christophe Hugin non
Christophe Hugin
Le consommateur, en bout de chaîne, n'a pas toujours le droit de citer. Le marketing guide ces choix
Photo de Stéphane Le Borgne oui
Stéphane Le Borgne Consultant, auditeur, citoyen engagé
indirectement oui même si cela ne saurait dédouaner entreprises et Etats de leurs responsabilités