Avant la présidentielle

L’idée d’un financement de la Sécurité sociale par une taxe sur la consommation est à nouveau à l’ordre du jour. Nicolas Sarkozy l’a rappelé à Bordeaux à la mi-novembre, il est favorable à une TVA « sociale » qui viendrait compenser une baisse [...]

Lire la suite

Photo de Profil supprimé contre
Profil supprimé
Réduit au silence ici

TVA sociale et tout ce qui nous tombe dessus !

Il faut se méfier des cieux ces derniers temps, ils ne sont guère favorables aux pauvres gens de cette nation souffreteuse. Nous ployons sous une chute ou plutôt pluie de mauvaises nouvelles, de coups bas qui viennent d'en haut (allez donc chercher la logique) et d'une avalanche d'augmentations en tous genres et d'une TVA sociale d'affichage ultime. Il est bien loin le temps de l'étoile miraculeuse nous promettant des temps mirifiques. Le petit homme providentiel qui s'installa au pouvoir a oublié depuis longtemps ses promesses merveilleuses…

Plus dure sera la chute ! Il ne faut pas en douter. À force de recevoir sur la tête toutes ces informations, nous en venons à douter de l'avenir. Curieusement, il en est encore à nous montrer du doigt, du haut de leur Olympe doré en nous reprochant un pessimisme qui ne serait pas de mise. Il est facile de ne point douter quand on se trouve au-dessus des contraintes matérielles qui assaillent les braves gens, ceux qui vivent avec bien peu, beaucoup moins en tout cas que nos charmants conseilleurs jamais payeurs.

Ils appellent ça un train d'augmentation ! À la queue leu-leu, elles nous tombent sur la tête, taxes diverses, hausses énergétiques, augmentations allègres, diminutions de remboursement, baisses des subventions, réductions des aides, accroissement de la fiscalité …, cet étrange train bat de l'aile et nous fonce dessus comme la vérole sur le bas clergé. Notre niveau de vie déraille, notre santé se détériore, le chômage s'envole. Tout va bien monsieur le Président ! Le pays va à vau-lo et vous prétendez encore tenir ferme le manche. Du balai ...

Pour accroitre nos craintes, de ci, de là, nous arrivent de joyeux parachutistes, des hommes et des femmes qui n'ont jamais eu les pieds ancrés dans un territoire, qui grandirent sous les lustres à paillettes, la tête dans les étoiles ! Ils viennent, hautains et prétentieux, prétendre rafler nos voix de miséreux vermisseaux.

Ceux-là ne peuvent comprendre les maux qui nous assaillent. Ils font quelques risettes, posent pour des clichés illusoires, s'affichent le temps d'une campagne et s'en retournent bien vite dans leurs hauteurs lointaines. Ils se prétendront nos représentants sans rien savoir de nos vies. Pire que tout, ils se trouvent encore de nos concitoyens pour avoir la bassesse impardonnable de leur accorder leurs voix.

Ne faisons plus aucune confiance à cette France d'en haut, ces gens qui nous toisent, qui nous méprisent, qui nous rabaissent à longueur de mesures. Ils ne savent rien de la vie réelle, ils accréditent des décisions qui sont en train de briser notre tissu social. Les dérives de la santé sont à ce titre exemplaires ! Mais, ils sont incapables de côtoyer les vrais gens. ceux qui ne se soignent plus, assommés par des dépassements d'honoraires, rebutés par les dé-remboursements ou les remboursements qui ne se font plus, découragés par l'inaccessibilité des spécialistes dans les hôpitaux publics....

Ne levons plus les bras au ciel pour protester ou éviter ce qui nous arrive ainsi. Levons un poing vengeur, allons balayer ces caciques d'un pouvoir féodal qui a oublié depuis belle lurette ce qu'une nuit du 4 août avait mis à bas ! Le pouvoir ne vient pas d'en haut.

Ajoutons encore tout ce qui nous vient vraiment du ciel. Tempêtes, réchauffement climatique, trou de la couche d'ozone, dérèglements en tous genres, toutes ces joyeusetés dont l'incurie de nos élites est en grande partie responsable. Pire que tout encore, elles se montrent totalement incapables de réagir avant que le ciel ne nous tombe vraiment sur la tête …

Et si par malheur, il advenait à certains de se tourner vers le ciel pour croire en des jours meilleurs, des calamités bien pire encore leur arriveraient sur la calebasse. Que cette idée saugrenue vienne à une femme et jamais plus, la pauvre, ne verrait le bleu du ciel, enfermée qu'elle serait dans sa gangue de tissu. Rien de ce qui tombe désormais du ciel n'est béni et nous finissons par en avoir ras la casquette de cette misère qui s'abat sur nous !

Partoutatissement vôtre.

0 0

Vous aussi, participez au débat :
Pour ou contre la TVA "sociale" ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Alain Persat contre

    14 février 2012, 08:42

    Alain Persat synthéticien (oui je sais ce métier n'(existe pas encore ! )
    Le désespoir donne de beaux textes, mais pourquoi ne pas aussi semer de l'espoir en proposant des idées nouvelles ?
    Une critique sans proposition conduit à une colère dangereuse faute de projet.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Vincent Peybernes oui
Vincent Peybernes Consultant Developpement Web et digital. Veilleurs, curateur, agitateur de neurones .
Les marques sont responsables, mais les consommateurs en sont un vecteur
Photo de Annie Nykolyszak non
Annie Nykolyszak Cadre retraitée de la fonction publique territoriale, passionnée de vie publique
Je déteste le communautarisme et ses signes extérieurs
Photo de Enes Filiz pour
Enes Filiz Jeune engagé dans sa ville, politiquement, et associativement.
Un débat qui ne représente pas notre jeunesse !
Photo de Luke Sky pour
Luke Sky Aventurier, GlobeTrotter, Provocateur, Kitesurfer, Skater, Skydiver et Emmerdeur
Les étudiants, les cyclistes, les féministes, Lennon, les écolo défilent nus pourquoi pas les gay?
Photo de Luke Sky non
Luke Sky Aventurier, GlobeTrotter, Provocateur, Kitesurfer, Skater, Skydiver et Emmerdeur
La richesse des patrons est un indicateur de l'economie du pays.
Photo de François Duport oui
François Duport un des invisibles
C'est hypocrite, on sait à qui on s'adresse.
Photo de Sacha Nokovitch oui
Sacha Nokovitch Journaliste au 10sport
Des Bleus plus forts que jamais
Photo de Mickael FREHEL pour
Photo de Fantomas Hibernatus pour
Fantomas Hibernatus Power bottom queen
Pour la fin de la société patriarcale et religieuse

Derniers arguments

Photo de David Dadon pour
David Dadon Etudiant en Telecommunication, Twittos
Les entreprises en France ne sont pas tous des G.E !
Photo de Christian Caullet pour
Christian Caullet épicier qui sait ce que compter veut dire
Une vraie réforme fiscale