Sommes astronomiques

Une des quatre versions qui existent du célèbre tableau «Le Cri», du peintre norvégien Edvard Munch, a été adjugée mercredi 2 mai 119,92 millions de dollars (91 millions d'euros) chez Sotheby’s à New York. «Le Cri» devient ainsi l'œuvre d'art [...]

Lire la suite

Photo de Siam Angie Minou non
Siam Angie Minou
Artiste

L'art ne vaut rien et rien ne vaut l'art !

Nous vivons dans une société guidée, contrôlée, poussée par l'argent. Tout est histoire d'argent, de consommation. Je pense que la question n'est pas une véritable interrogation sur l'Art, mais plutôt sur la perversion de notre société d'argent.

Les footballeurs favoris gagnent des sommes astronomiques en jouant au ballon, comme d'ailleurs beaucoup de personnes participant à des corps de métiers où la rémunération d'une personne dépend de l'acte, du plaisir, de l'audimat, de la capacité à rassembler que celle-ci provoque. Ainsi, il est difficile d'évaluer la valeur du travail, de la production, puisque précisément, ce qui donne la valeur est immatériel. Alors, on peut être outré par la valeur donnée à cette toile, comme à celle donnée au coup de pied d'un joueur de football, etc... Puisqu'on s'accorde que ce qui est offert par l'artiste comme le sportif, est plus qu'une association de matériaux ou un service à la personne, la société contemporaine hiérarchise et met en avant par l'argent.

Encore une fois, c'est un problème de société. Dans la société idéale, probablement, l'échelle des valeurs ne serait pas la même, l'organisation des savoirs non plus, et la façon d'échanger également. Mais aujourd'hui, nous en sommes là, on ne sait comment s'en sortir.

Tous les artistes ont toujours cherché à gagner de l'argent. Mais dans la société que j'ai décrit, je ne trouve pas indécent qu'un artiste soit célébré et récompensé de la manière la plus banale, l'argent. Certes, des capitaux circulent, des gens sont riches, des personnes sont propriétaires d'œuvres, mais ce n'est pas là l'essence de l'Art. 

Ici on aimerait bien nous faire croire que l'artiste doit forcément être un individu souffrant, marginalisé et méconnu de son vivant. Là on s'esclaffe qu'on se moque bien de nous, que derrière tout ça il n'y a rien qu'un jeu, pour se moquer de ceux qui ne comprennent pas, qui prendront le temps de regarder une toile alors que celle-ci ne "vaut" rien. Personnellement je m'intéresse à l'art contemporain et à la possibilité de produire de l'art immatériel, dans la rencontre et dans l'échange entre le lieu, le temps, les citoyens et l'artiste. Dans l'Art comme dans tous les domaines, il y a des choses réussies et intéressantes et il y a des ratés, des choses qui n'auront pas leur place dans l'Histoire - il faut savoir faire le tri et ne pas généraliser.

Je suis très attristée lorsque je vois (encore à notre époque) les réactions caricaturales, présentant le travail d'un artiste associé des quelques mots "mon fils fait mieux, il a 4 ans !". Lorsqu'on dit ça, on a rien compris. En général, ceci est associé à un dégoût de l'art contemporain (bien qu'ici nous ne soyons pas vraiment dans la contemporanéité- heureusement peut-être). Le fait est qu'aujourd'hui l'art cherche à s'éloigner des critères d'appréciation qui étaient en vogue comme la technique, le sujet ou le temps passé à la réalisation. L'art le plus contemporain se contente du plus simple geste pour s'exprimer de la manière la plus universelle. 

Pour mémoire, la beauté n'est pas objective. La beauté est une construction mentale - vous avez appris à juger de la beauté d'une image, selon des codes précis. La beauté est variée.

De plus, dans la vision capitaliste du monde qui nous amène à débattre de l'argent dans l'art et à se focaliser sur la matérialité de l'œuvre comme indicateur de la valeur marchande de celle-ci, nous oublions que l'œuvre d'art possède une valeur autre, une valeur qui ne se mesure pas juste avec le rendement. Un peu comme la beauté, qui va plus loin que juste une association des matériaux.

2 0

Vous aussi, participez au débat :
«Le Cri» vendu 91 millions d'euros : le prix de l'art est-il indécent ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Profil supprimé non

    03 juin 2012, 12:33

    Profil supprimé Etudiant en architecture
    Autant, je suis d'accord avec vos propos, autant je pense que là vous vous éloignez de la question posée. Vous défendez ce qu'est l'art aujourd'hui, notamment l'art contemporain, mais cela n'a pas grand lien avec la question du rapport de l'argent à l'art. En tout cas je partage évidemment votre avis sur le poids de la jalousie d'incompréhension qui provoque chez beaucoup un dégoût de l'art contemporain.
    Par contre je ne suis pas sûr d'avoir compris ce que vous dites lorsque vous comparé l'art aux footballeurs comme il est fait à plusieurs reprise dans différentes contributions de ce débat, je trouve la réaction de critiquer ce sport pour son rapport à l'argent tout aussi idiot que celui du rapport entre art et argent car cela démontre aussi que lorsqu'on dit ça, on a rien compris.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Siam Angie Minou non

    03 juin 2012, 12:43

    Siam Angie Minou Artiste

    @Profil supprimé Profil supprimé 

    Tout d'abord, je vous remercie pour votre réaction.
    En effet, quand je compare les réactions que provoque la vente de cette version du Cri à l'absence de réactions que provoquent les salaires des footballeurs, c'est bien pour montrer que peut importe le quel de ces deux sujets, il est idiot de crier à l'indécence. Je suis bien désolée si je n'ai pas été assez claire !
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Siam Angie Minou non
Siam Angie Minou Artiste
L'art doit sortir du musée par des installations in situ qui créent des réactions parmi les citoyens
Photo de Amelie Broutin oui
Amelie Broutin Community Manager Freelance et blogueuse. Je vis entre la France et l'Allemagne.
Le Street Art en galerie n'a aucune valeur si ce n'est celle que l'imbécile lui attribue
Photo de Nailia Nourkhaeva non
Nailia Nourkhaeva Galeriste, fondatrice de la galerie Onega
Le street art ne gagne ni ne perd de valeur en galerie, ce sont deux terrains différents
Photo de Pierre-Jean Blanchon oui
Pierre-Jean Blanchon artiste plasticien et agent artistique pour mon propre compte... C'est pas facile !
Et un jour est venue la fontaine de Duchamp
Photo de Pierre-Jean Blanchon oui
Pierre-Jean Blanchon artiste plasticien et agent artistique pour mon propre compte... C'est pas facile !
Art et spéculation
Photo de Luke Sky oui
Luke Sky Aventurier, GlobeTrotter, Provocateur, Kitesurfer, Skater, Skydiver et Emmerdeur
Oui car l'art contemporain est rarement beau donc rarement attirant
Photo de Richard Trigaux oui
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
L'art dit "contemporain" n'est pas contemporain: c'est du passé dépassé.
Photo de Glagla Strale oui
Glagla Strale
Le terme d'art peut-il être donné à toute une catégorie ?
Photo de Camille Loty Malebranche non
Camille Loty Malebranche Philosophe, Chercheur, blogueur...
Toute œuvre qui a besoin d'autres appas que soi pour se faire valoir, n'est pas de l'art.
Photo de Pierre-Jean Blanchon non
Pierre-Jean Blanchon artiste plasticien et agent artistique pour mon propre compte... C'est pas facile !
Tout dépend de quoi on parle.
Photo de Pierre-Jean Blanchon oui
Pierre-Jean Blanchon artiste plasticien et agent artistique pour mon propre compte... C'est pas facile !
Oui, pour empecher la spéculation.
Photo de Grégory Yura oui
Grégory Yura
Oh que oui : ça bouge encore !
Photo de Siam Angie Minou oui
Siam Angie Minou Artiste
Oui, en dépit de certains obstacles
Photo de Papier Obúdurúlo non
Papier Obúdurúlo Références soumises à approbation
Pas besoin de scandale mais besoin d'amateurs d'art contemporain
Photo de Anthony Marillat oui
Anthony Marillat Jeune étudiant défenseur de l'environnement.
Le reste du monde en aurait plus besoin...
Photo de Tarek Ben Yakhlef non
Tarek Ben Yakhlef Scénariste, peintre et rédacteur en chef de Paris Tonkar magazine
Le street art n'est pas encore entré en galerie!
Photo de Pierre-Jean blanchon non
Pierre-Jean blanchon Directeur de La galerie des pentes à Lyon
Haring et Basquiat perdent-ils de la valeur une fois reconnus par leurs pairs?
Photo de Pu Yingwei oui
Pu Yingwei
Il y n`a pas l`art il y a les artistes seulement。
Photo de Gilles Flourens oui
Gilles Flourens
Acteur ou spectateur
Photo de Benoit David oui
Benoit David Artiste, blogueur
C'est la faute à Duchamp

Principaux arguments "Oui"

Photo de Sampler Man oui
Sampler Man Musicien, compositeur, voyageur.
Foutaise...
Photo de Anthony Marillat oui
Anthony Marillat Jeune étudiant défenseur de l'environnement.
Le reste du monde en aurait plus besoin...

Principaux arguments "Non"

Photo de Thierry Savatier non
Thierry Savatier Historien de l'art, blogueur
Ne cédons pas à la "moraline"...
Photo de Sandrine de Monsabert non
Sandrine de Monsabert chercheur, mère de famille, blogueur, membre d'associations, amie en plus du reste
Pauvre acheteur ! Laissez-le se vider les bourses en paix

Derniers arguments

Photo de Anthony Marillat oui
Anthony Marillat Jeune étudiant défenseur de l'environnement.
Le reste du monde en aurait plus besoin...
Photo de ddacoudre . oui
ddacoudre . militant à la retraite.
Certainement mais n'y cherchons pas une relation logique.
Photo de Sampler Man oui
Sampler Man Musicien, compositeur, voyageur.
Foutaise...
Photo de Thierry Savatier non
Thierry Savatier Historien de l'art, blogueur
Ne cédons pas à la "moraline"...
Photo de Profil supprimé non
Profil supprimé
Pas quand on a les moyens...