Guerre d'édition entre François Bon et Gallimard

On ne sait pas encore bien s'il faut parler de "livres électroniques", d'"eBook", de "liseuses numériques" ou encore de "bouquineur" mais une chose est sûre: d’ici la fin de l’année, trois nouveaux modèles sont attendues sur le marché [...]

Lire la suite

Photo de Vincent Monadé non
Vincent Monadé
Directeur du MOTif

La mutation d’un métier ne signifie pas sa mort

Affirmer que le numérique va tuer la librairie me paraît d’autant plus difficile que le marché du livre numérique représente à peine 2% du marché total du livre. La librairie traverse un orage lié à la désaffection de la lecture, au progrès de la vente par correspondance qui profite à d’autres, à l’explosion des loyers, au poids des charges, à la surproduction éditoriale, à la crise, à une hausse criminelle de la TVA sur le livre, … pas au pixel.

Au demeurant, on pourrait prétendre que la disparition de la librairie n’est pas plus problématique que, mettons, celle des bourreliers. Or, l’étude du MOTif, Qui vend Quoi ?, a montré que la librairie n’est pas seulement un commerce mais l’endroit où nait le son, se crée la réputation d’un auteur et se vendent des textes exigeants, difficiles, peu rentables.

Ce lieu, le numérique ne le ferme pas même s’il va croître et représenter une part importante du marché. L’invention du fusil n’a pas tué les armuriers ; ils ont vendu moins d’épées.

Les libraires ont pour eux ce qu’Amazon n’aura jamais, un territoire et des clients qu’ils connaissent. Demain, rien ne les empêchera de vendre des liseuses (comme le fait la FNAC), de proposer des bornes, de l’impression à la demande, de l’abonnement... La mutation d’un métier ne signifie pas sa mort. En revanche, sauf à tout changer, Amazon ne saura pas vous conseiller un livre. La question n’a jamais été de vendre du papier ou de l’encre numérique mais de lire des textes. Et de les partager.

9 1

Vous aussi, participez au débat :
Le livre numérique va-t-il achever les libraires ?

Photo de Non connecté
  • Photo de Aurélien Bernard non

    17 novembre 2011, 18:07

    Aurélien Bernard Chef de projet de l'Internette
    Je crois que vous avez tout dit. Est-ce qu'on peut clore ce débat ?
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Réaction en attente de modération ou supprimée.

  • Photo de Non connecté
  • Photo de Aurélien Bernard non

    17 novembre 2011, 18:17

    Aurélien Bernard Chef de projet de l'Internette
    Plus sérieusement, c'est au libraire de s'adapter aux tendances plutôt que le contraire. A lui de développer son métier en fonction de ce qui se vend.

    Je vous suis un peu moins par contre sur le fait qu'Amazon ne connaisse pas ses clients. Je pense
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Aurélien Bernard non

    17 novembre 2011, 18:17

    Aurélien Bernard Chef de projet de l'Internette
    au contraire qu'Amazon est un des sites marchands qui connait le mieux ses clients, qui sait ce qu'ils aiment et qui peut leur proposer de manière dynamique des contenus en fonction de ce qu'ils aiment vraiment.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Hubert Guillaud non

    17 novembre 2011, 18:37

    Hubert Guillaud Journaliste à InternetActu.net
    Tout à fait d'accord avec Vincent Monadé : le numérique ne va pas tuer la librairie, notamment parce que le marché du livre numérique n'existe pas encore... Actuellement, ce sont les conditions de l'Office qui les tuent !
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Vincent Monadé non

    17 novembre 2011, 21:08

    Vincent Monadé Directeur du MOTif
    La recommandation d'Amazon opère dans le champ strict de vos achats. Vous avez aimé Ellroy, il vous propose Thilliez (alors que vous détestez Thilliez)... Le libraire accompagne vos goûts, découvre pour vous, propose, sort de vos choix, propose...
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté
  • Photo de Jérôme Wendling oui

    09 décembre 2011, 00:25

    Jérôme Wendling Etudiant
    D'après ce que vous dites, le métier des libraires risque de muter (en vendant des liseuses par exemple). Mais pour moi, mutation signifie disparition. On peut illustrer cela avec l'exemple des homo habilis ou des homo erectus, des espèces qui ont connu des mutations au cours des millénaires. Aujourd'hui ils n'existent plus. Ils ont évolué en homo sapiens.

    Ainsi, sur le même principe, il me paraît évident que les libraires risquent aussi de disparaître, au profit d'e-libraires (ou d'un terme équivalent).
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Emmanuel Clerc non
Emmanuel Clerc Responsable d'édition et étudiant à New York University (Print and Digital Publishing)
Le premier risque pour le livre, c'est le pessimisme
Photo de Denis Pansu non
Denis Pansu animateur de réseaux
Un livre peut en cacher un autre, ainsi qu'une multitude de services
Photo de Hubert Guillaud non
Hubert Guillaud Journaliste à InternetActu.net
Le numérique, un bouc-émissaire un peu facile
Photo de Cécile Geng non
Cécile Geng
Les libraires vont évoluer, muter, mais pas disparaitre
Photo de Profil supprimé non
Profil supprimé Journaliste
Le livre numérique est une alternative efficace, mais ne remplace en rien un bon libraire
Photo de Daniel De Almeida oui
Daniel De Almeida rédacteur en chef de Fluctuat.net
Et si c'était le métier d'éditeur qui allait être le plus impacté ?
Photo de Luc Chatel non
Luc Chatel Journaliste indé
Il faut défendre la diversité editoriale
Photo de krisk 33 non
krisk 33 Technicien Informatique
Si le livre audio n'a pas eu la peau du livre papier, pourquoi le livre numerique ?
Photo de Fabien Cazenave non
Fabien Cazenave Chargé de développement pour le Cercle des Européens
L'industrie du livre doit changer et non se cacher derrière la peur du numérique
Photo de Catherine Lefebvre non
Catherine Lefebvre écrivain et blogueuse : gratitude le blog de Cathie Fidler
Il y a libraire et librairie : prenez le risque de l'originalité !
Photo de Profil supprimé non
Profil supprimé Bibliothécaire
Un gadget pour la génération du tout numérique
Photo de Mireille Robbe non
Mireille Robbe
Le livre numérique est moderne et ne prend pas plus de place qu'un livre traditionnel
Photo de Lolita Savaroc non
Lolita Savaroc
Les éditeurs sont dirigés par des actionnaires qui ne connaissent de la culture que le bénéfice
Photo de Lucie Chenu oui
Lucie Chenu
TVA, libraires et prix du livre : pas si simple ! Et les petits éditeurs, dans tout ça ?
Photo de Alex Nantas non
Alex Nantas Libraire Indépendant
La TVA, c'est l'arbre qui cache la forêt
Photo de Vincent Demuliere non
Vincent Demuliere
La librairie est morte, vive la...
Photo de Jean-Marie Mesmeur non
Jean-Marie Mesmeur
Le danger pour les librairies c'est Amazon !
Photo de Clotilde De l'Eprevier non
Clotilde De l'Eprevier étudiante en communication
Charme contre modernité... Et si chacun enrichissait l'autre ?
Photo de Émilie Frelat
Émilie Frelat Journaliste Newsring
Aurélie Filippetti annonce 9 millions d'euros d'aide aux librairies indépendantes
Photo de Hugo Da Costa non
Hugo Da Costa Étudiant en Droit et Économie
Rien ne peut remplacer un livre papier, le vrai danger sont les grandes librairies

Principaux arguments "Oui"

Photo de Mathias Chaillot oui
Mathias Chaillot Journaliste RMC
Un phénomène inexorable que la disparition du livre papier
Photo de Christophe Le Comte oui
Christophe Le Comte Militant à la Section du Commerce - Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière
Après le disque, la photo... c'est au tour du livre de disparaître

Principaux arguments "Non"

Photo de Hugo Da Costa non
Hugo Da Costa Étudiant en Droit et Économie
Rien ne peut remplacer un livre papier, le vrai danger sont les grandes librairies
Photo de Profil supprimé non
Profil supprimé Etudiante en Master 2 Droit
Les gens aiment trop le livre en version papier

Derniers arguments

Photo de Manuel Billault non
Manuel Billault
Les livres papiers et numériques peuvent cohabiter
Photo de Hugo Da Costa non
Hugo Da Costa Étudiant en Droit et Économie
Rien ne peut remplacer un livre papier, le vrai danger sont les grandes librairies
Photo de Kira oui
Kira Etudiant
Pas avant plusieurs années.
Photo de Profil supprimé non
Profil supprimé Etudiant ingénieur
Les librairies ou le livre papier?
Photo de Olivier Dussausse non
Olivier Dussausse Producteur audiovisuel
Nous aborderons ce sujet lors du salon organisé à Chenôve-en-Bourgogne les 12, 13 et 14 avril 2013.