Guerre d'édition entre François Bon et Gallimard

On ne sait pas encore bien s'il faut parler de "livres électroniques", d'"eBook", de "liseuses numériques" ou encore de "bouquineur" mais une chose est sûre: d’ici la fin de l’année, trois nouveaux modèles sont attendues sur le marché [...]

Lire la suite

Photo de Mathias Chaillot oui
Mathias Chaillot
Journaliste RMC

Un phénomène inexorable que la disparition du livre papier

Acheter un livre sur internet au lieu d'aller le chercher chez son libraire va, mathématiquement, et si la mode prend de l'ampleur, vider peu à peu les librairies. Le phénomène est inexorable, comme il l'a été pour la musique.

Mais le fait de pouvoir acheter (ou télécharger illégalement) de la musique en ligne a aussi été accompagné d'un mouvement de disparition des "petites enseignes" (mon disquaire de quartier) au profit des "supermarchés culturels" (Fnac, Virgin). On ne va plus aujourd'hui chez un disquaire pour acheter le dernier album d'une star à la mode (on le trouve sur internet ou à la FNAC), mais parce que nous sommes des passionnés, à la recherche d'un vinyle introuvable ou de conseils d'un spécialiste. Le phénomène sera le même pour les livres.

On achètera le dernier Pancol sur tablette ou à Carrefour, mais on recherchera un ouvrage rare ou de nouveaux horizons littéraires en allant chez un spécialiste, notre libraire.
Les librairies, comme les magasins de disque, vont donc automatiquement être de moins en moins nombreuses, mais il en restera toujours, rares mais précieuses, qui feront alors leur vrai travail.
Vouloir empêcher ce phénomène (taxer les livres sur tablette ou, lorsqu'on est éditeur, refuser de les y mettre) reviendrait à interdire au consommateur d'élargir ses possibilités d'accès à la culture et au divertissement. Nous interdire le choix d'acheter un livre papier, parce qu'on le veut dans sa bibliothèque, et un autre en numérique, pour le consommer rapidement en voyage.
Oui, ce phénomène entraînera des pertes d'emploi. Mais il démocratisera la littérature, comme il a démocratisé la musique. Jusqu'à ce que de nouveaux modèles économiques émergent et créent de nouveaux emplois, et que les libraires eux-même se transforment, devenant autant un lieu d'achat de livres que de dialogue, partage et rencontre, ce que ne fait pas internet de la même façon. Espérons simplement que le monde de la littérature réagira plus vite que le monde de la musique pour s'adapter aux nouveaux besoins et aux nouvelles demande et, par la même occasion, survivre d'une autre façon.

21 8

Vous aussi, participez au débat :
Le livre numérique va-t-il achever les libraires ?

Photo de Non connecté
  • Réaction en attente de modération ou supprimée.

  • Photo de Non connecté
  • Photo de Frédéric André non

    18 août 2012, 00:10

    Frédéric André Chercheur (Archéologie, Histoire) & pour l'intégration de la Russie à l'Union européenne !
    Le même phénomène semble se produire dans le domaine de la photo : il semble que, après l'engouement pour la photo numérique - c'est tellement plus simple de ne pas être forcé de réfléchir pour faire le «bon choix» (si possible) de la vitesse, de l'ouverture et du cadrage ! - que les «vrais photographes amateurs» reviennent progressivement à la «bonne vielle» photo argentique - dans des cas bien précis.
    0 0
    Répondre
  • Photo de Non connecté

Sur le même thème

Photo de Cécile Geng non
Cécile Geng
Les libraires vont évoluer, muter, mais pas disparaitre
Photo de Profil supprimé non
Profil supprimé Journaliste
Le livre numérique est une alternative efficace, mais ne remplace en rien un bon libraire
Photo de Jérôme Wendling oui
Jérôme Wendling Etudiant
Réfutation détaillée des arguments
Photo de Fabien Cazenave non
Fabien Cazenave Chargé de développement pour le Cercle des Européens
L'industrie du livre doit changer et non se cacher derrière la peur du numérique
Photo de Catherine Lefebvre non
Catherine Lefebvre écrivain et blogueuse : gratitude le blog de Cathie Fidler
Il y a libraire et librairie : prenez le risque de l'originalité !
Photo de Luc Laffargue non
Luc Laffargue
Le "livre numérique" ne saurait achever tous les libraires immédiatement
Photo de Profil supprimé oui
Profil supprimé Blogueur Royal-Artillerie
Les bibliophiles survivront en vendant autrement
Photo de Robert Branche oui
Robert Branche Conseil, écrivain, ancien Commissaire à l'industrialisation
Les librairies doivent devenir des lieux de culture et d'expression de l'écrit... mais comment ?
Photo de Richard Trigaux oui
Richard Trigaux blogueur, philosophe, artiste, écrivain, résident des mondes virtuels.
L'escroquerie de la licence globale, de la taxe pour copie privée, et des "financements autres"
Photo de Christophe Le Comte oui
Christophe Le Comte Militant à la Section du Commerce - Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière
La hausse de la TVA sur le livre ne va sûrement pas aider les libraires
Photo de Libraire Canadèche non
Libraire Canadèche Libraire indépendant
La hausse de la TVA ne tue pas les libraires, elle leur pourrit la vie
Photo de Mathieu Huy non
Mathieu Huy
La disparition du livre papier, je n'y crois pas
Photo de Luke Sky oui
Luke Sky Aventurier, GlobeTrotter, Provocateur, Kitesurfer, Skater, Skydiver et Emmerdeur
Comme la plupart des nouveautés technologiques il y a des avantages et des défauts
Photo de Jean-Marie Mesmeur non
Jean-Marie Mesmeur
Le danger pour les librairies c'est Amazon !
Photo de Clotilde De l'Eprevier non
Clotilde De l'Eprevier étudiante en communication
Charme contre modernité... Et si chacun enrichissait l'autre ?
Photo de Iban Mutu non
Iban Mutu amateur
Droits digitaux et services en ligne
Photo de Profil supprimé non
Profil supprimé Etudiant ingénieur
Les librairies ou le livre papier?
Photo de Franck Pompidor non
Franck Pompidor Disquaire, gérant de Ground Zero
Phénomène de «coolitude» ou non, le vinyle ne mourra jamais
Photo de Hugo Da Costa non
Hugo Da Costa Étudiant en Droit et Économie
Rien ne peut remplacer un livre papier, le vrai danger sont les grandes librairies
Photo de Manuel Billault non
Manuel Billault
Les livres papiers et numériques peuvent cohabiter

Principaux arguments "Oui"

Photo de Christophe Le Comte oui
Christophe Le Comte Militant à la Section du Commerce - Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière
Après le disque, la photo... c'est au tour du livre de disparaître
Photo de Kira oui
Kira Etudiant
Pas avant plusieurs années.

Principaux arguments "Non"

Photo de Hugo Da Costa non
Hugo Da Costa Étudiant en Droit et Économie
Rien ne peut remplacer un livre papier, le vrai danger sont les grandes librairies
Photo de Profil supprimé non
Profil supprimé Etudiante en Master 2 Droit
Les gens aiment trop le livre en version papier

Derniers arguments

Photo de Iris Rose non
Iris Rose
liseuse VS livre conclusion: le livre restera a sa place
Photo de Iris Rose non
Iris Rose
liseuse:bouquineuse VS livre (a page)
Photo de Manuel Billault non
Manuel Billault
Les livres papiers et numériques peuvent cohabiter
Photo de Hugo Da Costa non
Hugo Da Costa Étudiant en Droit et Économie
Rien ne peut remplacer un livre papier, le vrai danger sont les grandes librairies
Photo de Kira oui
Kira Etudiant
Pas avant plusieurs années.